Chroniques Livres

Un goût de cannelle et d’espoir de Sarah McCoy

Éditeur : Pocket
Prix : 8€10
Note : ★★★★☆
Résumé :
Allemagne, 1944. Malgré les restrictions, les pâtisseries fument à la boulangerie Schmidt. Entre ses parents patriotes, sa sœur volontaire au Lebensborn et son prétendant haut placé dans l’armée nazie, la jeune Elsie, 16 ans, vit de cannelle et d’insouciance. Jusqu’à cette nuit de Noël, où vient toquer à sa porte un petit garçon juif, échappé des camps… Soixante ans plus tard, au Texas, la journaliste Reba Adams passe devant la vitrine d’une pâtisserie allemande, celle d’Elsie… Et le reportage qu’elle prépare n’est rien en comparaison de la leçon de vie qu’elle s’apprête à recevoir.

Mon avis :
Je vais commencer par dire que j’ai commencé cette lecture sans avoir lu de critiques, j’avais juste lu le résumé rapidement et quand j’ai vu qu’une partie de l’histoire se déroulait pendant la seconde guerre mondiale, j’ai foncé. Je ne regrette absolument pas. Ce roman est rédigé à deux époques différentes, celle des années 1940, pendant la guerre, et les années 2007. Nous suivons Elsie et Reba, deux personnages différents, qui n’ont pas grand chose en commun, à part l’article que doit écrire Reba sur Elsie et ses origines allemandes pour les fêtes de Noël.
J’ai a-do-ré les chapitres du point de vue d’Elsie, c’était prenant, le personnage est extrêmement bien construit et j’avais hâte de découvrir la suite, de découvrir comment elle était venue à ouvrir cette boulangerie aux Etats-Unis avec sa fille, boulangerie qu’elle tient dans les années 2007 et où elle rencontre Reba, la journaliste. Elsie est un personnage si fort, si bien développé, qu’en comparaison j’ai eu beaucoup de mal à m’attacher à Reba. J’ai donc beaucoup moins aimé les chapitres sur Reba et son fiancé Riki, j’ai trouvé ces chapitres moins bien construits, parfois un peu longuets et pas forcément utiles pour l’histoire d’Elsie qui est, en fait, la vraie histoire de ce roman. Je n’ai tout simplement pas réussi à m’intéresser à l’histoire de Reba et à sa vie amoureuse… Bien pâle à côté des rebondissements dans la jeunesse d’Elsie. Même le style de l’auteur ne m’a pas permis de me transporter dans ces chapitres contemporains… L’histoire en elle-même est très originale, j’ai adoré découvrir le quotidien de cette petite boulangerie allemande, de ces propriétaires et de cette famille, qui se sert les coudes. On en apprend également plus sur la guerre du point de vue allemand et ce n’était vraiment pas pour me déplaire.
Je vous conseille vivement cette lecture, excellente et très agréable à lire !

Un commentaire sur “Un goût de cannelle et d’espoir de Sarah McCoy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s