Chroniques Livres

Docteur Fourrure de Sylvain Balteau

Publié chez Les Arènes, avril 2015.
245 pages, 19€90.
Note : ★★★☆☆
Résumé :
Le métier de vétérinaire est un roman : les joies et les drames de la vie s’y jouent et s’y dénouent.
Installé au pied des Pyrénées, Sylvain Balteau soigne des chiens et des chats, mais aussi des vaches ou des ânes. Il nous raconte le théâtre vivant de ses journées : le porcelet devenu la raison de vivre d’un marginal, le papy venu la veille de Noël pour le dernier sommeil de son vieux chat et reparti avec un animal en pleine forme, la jument qui s’éteint doucement sous un arbre, le hamster qu’une fillette de 6 ans vient faire soigner à l’insu de ses parents…
Il n y a pas d’heure pour un vétérinaire. À 2 heures du matin, il se rend, sans discuter, dans une cour de ferme. Il n’y a pas non plus de limites à l’absurde et à l’émotion dans les histoires qu’il raconte, toutes véridiques et parfois drolatiques.
Il faut bien sûr aimer les animaux pour exercer ce métier. Mais il faut aussi beaucoup aimer ses semblables pour être ce Docteur Fourrure-là, avec son humanité à fleur de peau et sa formidable écriture.
Mon avis :
Passionnée par les animaux depuis que je suis petite (j’avais même eu pour projet de devenir vétérinaire en primaire) alors forcément, quand nous sommes allées chez Carrefour avec ma mère et qu’elle m’a montré ce livre de témoignage d’un vétérinaire, je n’ai pas pu résister. Je suis du genre à regarder 30 millions d’amis dès que je peux, tous les reportages sur le métier qui passent à la télévision. Du coup, je l’ai acheté malgré le prix bien trop élevé à mon goût.
J’ai, globalement, aimé ma lecture, mais je suis loin de la lecture coup de cœur à laquelle je m’attendais. J’ai eu du mal à m’attacher à ce véto, ce docteur Fourrure. Certains chapitres étaient très touchants, d’autres plutôt drôles… Mais au bout d’une petite dizaine de chapitres (parce que les chapitres sont très courts et cela s’enchaîne plutôt rapidement), j’ai commencé à me lasser, et j’ai eu du mal à rester plongée dans ma lecture jusqu’à la fin. Je trouve que le métier de vétérinaire est un métier merveilleux, j’ai un profond respect pour les gens qui l’exercent mais bizarrement, je n’ai pas réussi à ressentir cette passion lors de cette lecture. J’ai appris quelques petites choses, mais dans l’ensemble, j’ai été plutôt déçue. J’ai trouvé que le ton général de ce témoignage était plutôt triste, alors que je m’attendais à voir plus de chapitres un peu drôles et loufoques. Ça parle quand même beaucoup de mort, et d’euthanasie, et même si cela fait parti de la vie d’un vétérinaire ce n’était franchement pas joyeux à lire. Il y a également beaucoup de chapitres sur les vêlages et bien que ce soit intéressant, j’ai trouvé qu’on en parlait un peu trop, c’était un peu répétitif… Sans doute parce que leur métier de véto l’est aussi, quelque part.
En tout cas, je ne regrette pas ma lecture, mais j’en sors quand même légèrement déçue. Ce n’est pas vraiment ce à quoi je m’attendais, je regrette le prix également parce que 19€ c’est quand même extrêmement cher…

Un commentaire sur “Docteur Fourrure de Sylvain Balteau

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s