Chroniques Livres

A Walk To Remember de Nicholas Sparks

Chez Grand Central Publishing, janvier 2012.
224 pages, 14€89.
Ma note : ★★★☆☆

Résumé :
Chaque mois d’avril, Landon Carter est assailli par les souvenirs de sa dernière année de lycée. C’était en 1958, dans la petite ville de Beaufort, en Caroline du Nord. Fils de bonne famille, il aimait retrouver ses amis en classe, inviter ses jolies camarades, faire le mur de temps en temps, et se moquer de la fille du pasteur : avec sa bible, son éternel chignon et son dévouement sans faille qui plaisait tant aux grandes personnes, Jamie Sullivan avait le don de l’agacer. Pour le bal du lycée, Landon, qui se retrouve sans cavalière, est contraint de l’inviter. Elle le prévient : « D’accord, mais promets-moi de ne pas tomber amoureux de moi. » La vie en décide autrement : entre les deux jeunes gens, c’est le coup de foudre. Mais Jamie apprend à Landon qu’elle n’a plus que quelques mois à vivre.

Mon avis :
Le livre est disponible en français chez Pocket.

Je n’ai pas été transportée par ma lecture, malgré toutes mes attentes. J’ai vu le film il y a des années, et j’en gardais un très bon souvenir. J’ai vu toutes les adaptations cinématographiques des romans de Nicholas Sparks et ce sont toujours des romances un peu clichés, c’est prévisible mais on passe quand même un excellent moment. J’ai lu quelques uns de ses livres également, mais après avoir vu que celui-ci traînait dans ma PAL depuis presque deux ans, je me suis enfin lancée.

Et j’ai été déçue. Le livre ne fait que 224 pages (dont les remerciements et autres annexes), et clairement, l’histoire va très vite. Je n’ai pas eu le temps de m’attacher ni à Landon, ni à Jamie. Bien que leur histoire soit très belle, pleine d’émotions et de sentiments, je n’y ai pas cru… Le roman n’a rien de transcendant et j’ai largement préféré le film, qui étudie la relation amoureuse des deux personnages beaucoup plus profondément, les personnages sont mieux construits et je m’y étais beaucoup attachée. Ici, rien de tout ça.

Tout va très (trop) vite, les événements s’enchaînent sans que vraiment l’on puisse avoir le temps de se poser et de souffler, c’est comme un marathon. En 224 pages, Landon se décide enfin à connaître Jamie après l’avoir remarquée pendant des années, puis tombe amoureux d’elle, puis la maladie prend le dessus. C’est beaucoup trop rapide. Quitte à choisir, j’aurais préféré un roman plus long d’une centaine de pages, où les développements sont plus détaillés… Même la maladie est un sujet qui n’est pas très bien traité, on le survole pendant les dernières pages… Je préfère de loin ses autres romans. Cela reste une romance mignonne et rapide à lire, seule la plume de Nicholas Sparks sauve les meubles puisque le tout est très fluide, très agréable et solide, mais je n’en garderai pas un excellent souvenir. Cela reste un incontournable des œuvres de Nicholas Sparks, mais j’avoue avoir un peu de mal à comprendre pourquoi…

Un commentaire sur “A Walk To Remember de Nicholas Sparks

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s