Chroniques Livres

Inconnu à cette adresse de Kathrine Kressmann Taylor

Chez les éditions Autrement, juin 2015.
174 pages, 13€50.
Ma note : ★★★★☆

Quatrième de couverture :
Ils sont tous deux allemands. L’un est juif, l’autre non, et leur amitié semble indéfectible. Ils s’expatrient pour fonder ensemble une galerie d’art en Californie, mais, en 1932, Martin rentre en Allemagne. Au fil de leurs échanges épistolaires, Max devient le témoin impuissant d’une contamination morale sournoise et terrifiante : Martin semble peu à peu gagné par l’idéologie du IIIe Reich. Le sentiment de trahison est immense ; la tragédie ne fait que commencer…
Ce texte d’une force inouïe, au dénouement lumineux, a connu un succès instantané lors de sa parution aux États-Unis en 1938 dans le magazine Story. Redécouvert soixante ans plus tard grâce à la publication par Autrement de la traduction française, qui s’est écoulée à un demi-million d’exemplaires, il est aujourd’hui considéré comme un classique du xxe siècle.

Mon avis :
Ce roman épistolaire, malgré son peu de pages, est vraiment prenant et très marquant. La quatrième de couverture dit tout, il n’y a pas grand chose à raconter de plus : deux amis allemands, l’un juif et l’autre non, sont associés mais l’un des deux va peu à peu suivre les idées d’Hitler et s’éloigner de son ami, accusant les juifs de toujours se porter en victime. La fin est très brusque, intelligemment menée et nous montre d’autant plus la puissance de ces lettres. L’auteure, Kathrine Krissmann Taylor parvient à nous faire ressentir des tas de choses, tout d’abord de l’attachement pour ces deux amis séparés par un océan et qui continuent de se donner des nouvelles, puis de la peine, de la colère, de l’incompréhension…

L’histoire en elle-même était très courte et ne m’a pas permis de m’attacher plus que ça à Martin ou à Max ni aux personnages secondaires mentionnés dans les lettres, mais leur relation et la façon qu’elle a d’évoluer m’a touchée.

Ce qui m’a le plus intéressée et captivée, c’est le dossier présent dans cette édition anniversaire en plus du roman. On retrouve une biographie de l’auteure, une interview, des photos des différentes adaptations théâtrales avec des tas de noms très connus en France, une explication quant au contexte historique et des tas d’autres petites informations concernant ce roman et son histoire depuis sa première publication. Cela m’a vraiment permis de ne pas rester sur ma faim et de me plonger un peu plus dans ce roman et dans son contexte, dans son écriture et le pourquoi du comment.

Je conseille vraiment ce roman à tout le monde, d’autant plus qu’il est très court et se lit très facilement, mais pensez à prendre une édition avec quelques explications ou un dossier complémentaire afin d’avoir quelques informations qui s’avèrent très intéressantes !

Un commentaire sur “Inconnu à cette adresse de Kathrine Kressmann Taylor

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s