Chroniques Livres

L’étrange cas de Juliette M. #1 de Megan Sheperd

Chez Milan Macadam, mai 2013.
352 pages, 15€20.
Ma note : ★★★★☆

Quatrième de couverture :
Juliette Moreau n’est plus rien. Sa vie a basculé le jour où son père, le plus éminent chirurgien de Londres, a été accusé d’ignobles pratiques médicales. Est-il mort ? En fuite ? Nul ne le sait. Une chose est sure : Juliette doit maintenant se débrouiller seule pour survivre. Et tenter de répondre à cette terrible question qui l’obsède : qui est vraiment mon père ? Un fou ou un génie ?

Mon avis :
Je ne pense pas avoir lu quelque chose d’aussi original et d’aussi sombre à la fois en young adult. L’étrange cas de Juliette M. nous plonge dans une époque et dans une atmosphère oppressantes, et cela ne s’arrange pas au fil des pages. Je trouve que le résumé ne révèle pas la complexité de l’intrigue et tout ce que cache le roman qui nous offre un vrai voyage à la recherche des origines de Juliette et des mystères qui entourent son père.

L’histoire commence avec Juliette à Londres, et nous emmène sur l’île de son père, qu’elle tente de retrouver. Son père est accusé d’avoir été l’auteur de pratiques médicales horribles, qui nous sont révélées au fil des pages et des chapitres. Juliette, elle, essaye de se convaincre de l’innocence de son père. Mais force est de constater, sur cette île, que les accusations n’étaient pas fausses.

Le vrai plus de ce roman, c’est l’héroïne, Juliette, que j’ai trouvé forte et extrêmement bien construite. Tout comme Montgomery et les personnages secondaires qui vivent dans la jungle, ou Alice. J’ai cependant été beaucoup moins charmée par le triangle amoureux, j’avais choisi mon camp dès le début et je n’ai pas du tout adhéré à cet aspect de l’histoire, mais il semblerait qu’un triangle amoureux soit obligatoire dans un roman young adult, malheureusement. L’atmosphère toujours très glauque et instaurée dès le début avec les opérations sur les animaux avec des descriptions extrêmement détaillées donne des frissons, et pourtant je ne suis pas une petite nature. Il y a beaucoup de mystères, et j’avoue que je ne me suis pas méfiée une seule fois de ce qui se tramait sur cette île.

La fin quant à elle, m’a arraché quelques larmes, et j’ai été tellement déchirée que j’ai filé rapidement chez Gibert Joseph pour me trouver le second tome d’occasion. Je ne le lirai probablement pas tout de suite parce que j’ai beaucoup de livres dans ma PAL, mais savoir qu’il est là, à m’attendre et que la suite n’attend que d’être lue, me rassure… Comme le tome 3 n’est pas sorti en français, je me méfie… J’ai un peu peur que la fin du tome 2 soit du même niveau et que je ne puisse pas découvrir la suite rapidement.

J’ai lu après ma lecture que cette oeuvre était clairement inspirée de L’Île du Docteur Moreau de H.G. Wells que j’ai lu par la suite, une chronique viendra prochainement, et bien que cela soit le cas, cela ne m’a pas tellement dérangé puisque tous les événements se rapprochant de près ou de loin à Juliette ont été rajoutés et inventés par Megan Sheperd. Il s’agit plutôt d’une réécriture du classique.
Pour conclure, je suis vraiment ravie de cette lecture qui sort du lot YA habituel et j’ai hâte de découvrir la suite. Je vous conseille vraiment très vivement ce roman !

Un commentaire sur “L’étrange cas de Juliette M. #1 de Megan Sheperd

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s