Chroniques Livres

La Mélodie du Passé de Hans Meyer Zu Düttingdorf

Aux Editions les Escales, juin 2015.
400 pages, 21€90.
Ma note : ★★★★☆

Quatrième de couverture :
En vidant l’appartement de sa mère qui vient de mourir, Christina, une jeune journaliste berlinoise, trouve une vieille carte postale représentant un groupe de joueurs de tango, sur au dos de laquelle est écrit un mystérieux message.
Intriguée, Christina décide de fouiller le passé de sa mère et apprend que celle-ci n’était pas celle qu’elle croyait. À la recherche de ses véritables origines, la journaliste part pour l’Argentine.
De l’autre côté de l’Atlantique, elle enquête dans le sillage de son arrière-grand-mère Emma, une jeune femme audacieuse qui a quitté son Allemagne natale dans les années vingt pour trouver le bonheur auprès de Juan, un riche exportateur argentin ambitieux épousé dans la précipitation. La jeune mariée est pourtant troublée par Eduardo, un joueur de bandonéon qui exerce sur elle une fascination irrésistible. Cette passion bouleversera son existence, mais aussi celle de ses descendants.

Mon avis :
La Mélodie du Passé est un roman qui nous fait à la fois voyager dans l’espace, mais également dans le temps. Nous commençons par l’histoire de Christina, résidente en Allemagne, qui trouve une étrange carte postale en vidant l’appartement de sa mère récemment décédée. Cette carte postale, cachée derrière le tiroir d’un bureau, l’obsède et elle décide de partir sur les traces du musicien qu’elle représente et des mots qui sont écrits au dos. Elle découvre alors que sa mère, dont elle était très proche, lui avait caché énormément de chose sur son passé et qu’elle ne connaît finalement rien d’elle et de ses origines.

Nous partons également pour l’Argentine et nous découvrons Emma, jeune mariée qui part s’installer dans un pays dont elle ne connaît rien, avec son nouvel époux qu’elle ne connaît au final pas beaucoup mieux. Elle va devoir faire de son mieux pour s’intégrer à cette culture et à cette nouvelle famille, d’autant plus qu’elle ne partage pas la même religion et ne parle pas un mot de la langue.

Le roman alterne donc les chapitres sur la vie d’Emma, et les chapitres sur Christina et les recherches sur ses origines et sur sa famille. J’ai beaucoup aimé le rythme, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde et j’ai trouvé que le tout était très juste. Nous parcourons des tas d’éléments historiques, l’histoire de l’Argentine et de l’Allemagne telles que l’Allemagne des années 30, la seconde guerre mondiale et ses conséquences sur les deux pays, puis à nouveau mais à une époque plus lointaine… Le tout nous est conté avec beaucoup de connaissances et de justesse. Ces bases sont très fortes et permettent de construire également deux personnages féminins très forts, auxquels j’ai su m’attacher dès les premiers chapitres.

L’arbre généalogique qui se trace au fil des pages est assez complexe et il faut s’accrocher pour ne pas se perdre en cours de route, mais c’est un vrai délice de découvrir le lien entre les différents personnages et comment ils sont reliés les uns aux autres. J’ai adoré suivre les deux personnages principaux et leurs destins, découvrir la vie d’Emma afin de découvrir quelles étaient les origines de Christina.
C’est ma première lecture chez Les Escales, et j’ai passé un moment génial avec ce roman. Je pense me plonger sérieusement dans leur catalogue et me fier à leurs parutions, si elles sont aussi bonnes que La Mélodie du Passé, je n’ai rien à craindre !

Un commentaire sur “La Mélodie du Passé de Hans Meyer Zu Düttingdorf

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s