Chroniques Livres

Emma de Jane Austen

Chez Penguin dans la collection Penguin British Library, juillet 2012.
299 pages.
Ma note : ★★★★★

Quatrième de couverture :
Orpheline de mère, seule auprès d’un père en mauvaise santé, Emma Woodhouse, désormais la maîtresse de maison, s’est mis en tête de marier Harriet Smith, une jeune fille qu’elle a recueillie chez elle. Ce faisant, ne s’est-elle pas attribué un rôle qui n’est pas (ou pas encore) pour elle ? Son inexpérience des coeurs et des êtres, ses propres émotions amoureuses, qu’elle ne sait guère interpréter ou traduire, lui vaudront bien des déconvenues et des découvertes.

Mon avis :
Je ne pense pas que Jane Austen ou ses œuvres soient encore à présenter. Je me suis plongée dans Emma que je me gardais de côté, comme encore quelques uns de ses romans, pour une période de « rechute » où ma folie Jane Austen reprendrait et cela n’a pas manqué. Après avoir lu Longbourn de Jo Baker, j’ai eu envie de me plonger dans l’une des œuvres originales d’Austen.

Emma, c’est l’histoire d’une jeune femme qui habite avec son père et qui s’occupe désormais de la maison. Elle se met en tête de marier Harriet, puis de se mêler des affaires de cœur de toutes les jeunes femmes qui l’entoure, quitte à se tromper et à se voiler la face sur les véritables sentiments de ces dites personnes et à les pousser vers de mauvais choix. Emma est un personnage vraiment complexe que j’ai adoré découvrir à l’écrit après l’avoir découverte dans plusieurs adaptations, c’est une jeune femme moderne qui doit suivre les codes de son statut mais qui décide de son propre chemin et de son propre destin, ce qui est novateur pour l’époque. Elle est extrêmement touchante, mais également très énervante à se mêler de la vie de tout le monde, quand elle devrait plutôt se concentrer sur sa propre vie. Il y a également une vraie évolution du personnage, Emma grandit dans ce roman, elle est loin d’être la même femme au début et à la fin du roman. Sans oublier Knightley, le fameux Knightley qui ne se trouve pas très loin de Darcy sur le classement des gentlemen. Le duo fonctionne à merveille.

Comme toujours avec Jane Austen, on trouve de la romance et des sentiments, mais également beaucoup d’humour et de quiproquos, c’est un livre vraiment délicieux. L’histoire d’Emma est parfois lente, mais ce n’est pas gênant, ce n’est pas de l’action que l’on cherche ici. On trouve une vraie histoire, construite du début à la fin, avec un maniement des mots parfait et des personnages sublimes.

Un commentaire sur “Emma de Jane Austen

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s