Chroniques Livres

Tales of the Kingdom #1, Poison de Sarah Pinborough

Chez Orion Books dans la collection Gollancz, avril 2013.
208 pages, 18€85.
Ma note : ★★★☆☆

Quatrième de couverture :
Blanche-Neige, le conte de fées revisité : cruel, savoureux et tout en séduction.
Rappelez-vous l’innocente et belle princesse, la méchante reine impardonnable, le valeureux prince, la pomme empoisonnée et le baiser d’amour sincère… et à présent ouvrez ce livre et plongez dans la véritable histoire de Blanche-Neige, telle qu’elle n’a jamais été révélée …

Mon avis :
J’avais beaucoup entendu parler de ce roman sur les blogs littéraire et sur les chaînes booktubes, puis j’ai enfin décidé de me lancer en le trouvant en VO et d’occasion sur une brocante. Déjà, je trouve que l’objet livre est vraiment magnifique, et en général j’aime beaucoup tout ce qui touche aux réécritures (de contes ou non), du coup je pensais passer globalement un bon moment.
Ce fut le cas. Ici, Sarah Pinborough nous raconte une histoire un peu différente de celle que l’on connaît. Nous suivons Blanche-Neige et son enfance au château avec son père et sa belle-mère, belle-mère qui déteste Blanche-Neige parce qu’elle est belle, gentille et surtout parce que le peuple l’apprécie bien plus qu’elle, alors qu’elle n’est qu’une enfant et non pas la reine.

Le début est assez similaire à l’histoire originale, mais c’est vers la moitié que l’auteure a décidé de prendre un tournant décisif et cela m’a un peu perdue puisque l’atmosphère est complètement différente par rapport au début du roman. Certains points sont complètement revisités (ce que l’on s’attend à lire quand on se trouve face à une réécriture), mais d’autres sont clairement laissés de côté et manquent de profondeur. C’est le cas par exemple de la belle-mère, qui passe bien trop souvent au second plan alors qu’elle fait une méchante très intéressante et que j’aurais adoré en apprendre plus sur elle. Même chose pour le prince qui ne devient qu’un outil pour avancer dans l’histoire.

Blanche-Neige est une femme moderne et anti-conformiste mais j’ai eu énormément de mal à la cerner, je ne comprenais pas la plupart de ses décisions, son humour et ses idées, contrairement à Lilith sa belle-mère que j’avais plus de facilités à suivre.

La fin a relevé un peu le niveau du reste parce qu’elle est vraiment très surprenante, j’ai beaucoup aimé. C’était une grosse surprise qu’il vous faudra découvrir par vous-même ! J’attends de voir le développement des deux autres tomes puisque je n’ai pas été totalement convaincue par celui-ci, mais l’avantage c’est qu’il s’est lu très vite. Peut-être même un peu trop…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s