Chroniques Livres

Ma raison de vivre #2, Ma raison d’espérer de Rebecca Donovan

Chez Pocket Jeunesse, octobre 2015.
608 pages, 18€90.
Ma note : ★★★★☆

Quatrième de couverture :
« Tu es le sens de ma vie, la raison de chacun de mes actes. Et je ne changerai ça pour rien au monde. »
Emma commence doucement à réapprendre à vivre aux côtés d’Evan et de Sara. Hantée par des cauchemars terribles, elle décide de donner une seconde chance à sa mère, qui l’a abandonnée, espérant trouver un sens à sa souffrance. Mais elle doit aussi affronter le regard des autres : ceux qui s’en veulent de ne pas l’avoir soutenue, ceux qui la jugent mais aussi ceux qui, surgissant de son passé, ont encore bien des révélations à faire sur sa vie d’avant…

Mon avis :
Après le coup de coeur qu’avait été le premier tome, j’étais un peu nerveuse à l’idée de retrouver Emma et sa vie vraiment pas facile. J’avais peur d’être déçue et que ce second tome ne traîne en longueur, ce qui arrive malheureusement souvent dans les trilogies. Ce second tome ne prend malheureusement pas place directement après le premier tome, puisque nous avons plusieurs mois qui se sont écoulés (c’est mon tout premier regret…).

Carol s’en est pris à Emma, elle a été jugée et mise en prison, son oncle a déménagé avec son cousin et sa cousine qu’elle ne voit plus. Elle s’est installée chez Sara le temps que les choses se tassent et qu’elles partent à l’université, puis en voyant sa mère à un entraînement de basket elle se lance sans même réfléchir : elle propose de s’installer chez elle afin qu’elles puissent enfin vraiment apprendre à se connaître et avant qu’Emma ne parte définitivement pour ses études.

S’en suit tout un tas de rebondissements. Emma est toujours hantée par Carol, par des cauchemars où sa tante revient la tuer et où elle ne peut se défendre. Elle se sent mal chez sa mère, mais tente à tout prix d’essayer de s’intégrer, elle fait des efforts. Mais le passé d’alcoolique de sa mère n’est pas si oublié, et le naturel revient vite au galop. Emma doit alors apprendre à gérer ses propres sentiments et doutes, en plus de sa mère qui ne se comporte en rien comme une adulte.

Dans le premier tome, j’avais eu de la compassion pour Emma qui traverse des choses terriblement affreuses, je l’avais comprise. Dans ce second tome, j’ai eu envie de la secouer à chaque fois qu’elle prenait une décision puisque bien sûr, c’était une mauvaise décision. Emma s’embourbe dans ses mensonges, refuse de se confier à Evan ou à Sarah qui sont les deux seules personnes à qui elle pourrait vraiment le faire. J’ai été perdue un bon moment face à cet entêtement, et je me suis sentie beaucoup plus proche d’Evan et de Sara qui eux aussi ont du mal à comprendre leur amie.

Malgré tout, j’ai passé un excellent moment mais j’ai bien évidemment préféré le premier tome. Après la fin du premier tome, je me demandais quelles horreurs Emma allait encore traverser, quel stade cela allait atteindre, mais après ce second tome je me demande comment Emma va pouvoir se reconstruire. La fin, encore une fois, était déchirante. Rebecca Donovan a le don de nous faire nous tirer les cheveux et attendre la suite avec impatience. Je ne dirais pas que cette lecture a été une déception, puisque cela n’a pas été le cas et cela demeure une excellente suite que j’ai dévoré, mais je ne pensais pas que l’histoire prendrait une telle direction… Nous ne sommes plus du tout dans les mêmes thèmes que le premier tome.

Ce fut une lecture captivante, qui ne me donne qu’une envie : enfin découvrir la suite et la fin de cette histoire, et comment Emma réagira après tous ces événements.

Un commentaire sur “Ma raison de vivre #2, Ma raison d’espérer de Rebecca Donovan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s