Chroniques Livres

Black Ice de Becca Fitzpatrick

Chez JC Lattès dans la collection MsK, février 2015.
400 pages, 17.00€
Ma note : ★★★☆☆

Quatrième de couverture :
L’appel du danger est irrésistible…
En décidant de passer un week-end à la montagne avec sa meilleure amie, Britt était loin d’imaginer que son ex, Calvin, serait aussi de la partie. Tandis qu’elle profite du trajet pour réfléchir à leur histoire, Britt et Korbie se retrouvent bloquées au milieu de nulle part dans une terrible tempête de neige. Bravant le froid glacial, elles finissent par trouver refuge dans un chalet occupé par deux beaux inconnus. Deux malfaiteurs en fuite qui les prennent en otage.
Tandis qu’elle échafaude des plans pour trouver une issue, l’angoisse de Britt grimpe d’un cran : elle découvre que plusieurs meurtres ont été commis dans la région. Sans compter que le comportement bienveillant de Mason, un des deux ravisseurs, est déconcertant : est-il un ennemi ou un allié ? Peut-elle lui faire confiance ? Les apparences sont trompeuses au milieu du blizzard, et les secrets bien gardés…

Mon avis :
Becca Fitzpatrick est surtout connue en France pour sa série Hush, Hush faisant appel à des anges et j’avais hâte de la découvrir dans un contemporain et surtout dans un one-shot. J’ai retrouvé sa plume délicate et agréable, qui fait défiler les pages sans que l’on s’en rende compte, ses descriptions des personnages qui nous font nous attacher immédiatement à ses héros et j’ai adoré la retrouver dans un genre différent de celui qui me l’avait fait découvrir.

Black Ice, c’est l’histoire de Britt qui part avec sa meilleure amie pour une randonnée d’un week-end, elle sont censées retrouver le copain et le frère de Korbie sur place, mais sur la route elles sont prise au piège par une tempête et la seule solution est de laisser la voiture sur place et d’essayer de trouver un abris proche. Elle tombent sur un chalet où sont également réfugiés deux garçons de leur âge. Mais ils ne sont pas si accueillant que ça…

C’est une vraie chasse à l’homme, des crimes sont commis, et on ne sait plus qui croire. C’est très différent de la série Hush, Hush, ça c’est sûr. Britt est une héroïne incroyable, elle n’a rien de la petite héroïne frêle qui ne sait pas se défendre ou qui a du mal à réfléchir et qui panique quand les choses se compliquent, bien au contraire. Korbie, par contre, m’a moins séduite par son côté égoïste qui ressort bien trop souvent au début du roman et j’ai eu du mal à comprendre l’amitié entre les deux jeunes femmes. Becca Fitzpatrick joue avec nos nerfs tout au long de l’histoire grâce à la psychologie des personnages et leurs relations. Il est très difficile de savoir si ce qu’ils ressentent est sincère, ou exacerbé à cause de la situation.

J’ai beaucoup aimé le lieu choisi, on se trouve dans la montagne, en pleine tempête et sans aucune âme qui vive et qui puisse venir en aide aux filles. Les péripéties s’enchaînent les unes après les autres, on ne nous laisse aucun moment pour souffler mais le tout reste incroyablement réaliste et prenant. Britt est très raisonnée et ne joue pas aux héros, elle a le comportement que toute jeune fille formée à la randonnée pourrait avoir dans une telle situation. J’ai adoré la voir traverser toutes ces étapes.

Le début était tellement prometteur, j’avais hâte de découvrir la fin. Et ça a été une vraie déception, c’est mielleux à souhait et j’aurais préféré que cela reste dans le ton du reste du roman. La romance s’installe tout au long du récit et elle n’est pas de trop, mais j’aurais préféré que la fin ne soit pas aussi niaise. J’ai passé un très bon moment mais la fin me laisse un petit goût amer, je préfère garder le déroulement en mémoire et oublier le dénouement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s