Chroniques Livres

Girl Online de Zoe Sugg

Chez La Martinière Jeunesse, mai 2015.
349 pages, 13€90.
Ma note : ★★★☆☆

Quatrième de couverture :
Gaffeuse et réservée, Penny a le don de se mettre dans des situations embarrassantes. Derrière la jeune fille maladroite, pourtant, se cache la très populaire blogueuse Girl Online, qui confie ses rêves et ses secrets sur le net. Grâce au succès de son blog, Penny prend peu à peu confiance en elle, et la vie lui paraît soudain plus facile. Si bien qu’un jour, à New York avec ses parents, elle s’autorise à croire au grand amour. Mais l’élu de son coeur ne lui a pas tout dit. Et ce n’est pas n’importe quel garçon. Penny n’est pas au bout de ses surprises…

Mon avis :
J’ai attendu que la folie autour de ce livre retombe pour me lancer dans cette lecture. J’ai lu beaucoup de choses, des bonnes et des moins bonnes, et je suis au courant que Zoe Sugg n’est en fait pas vraiment l’auteur de cette histoire, qu’elle s’est largement faite aidée et que rien n’est signalé dans le livre à ce sujet, que cela à fait polémique bla-bla-bla… Je sais tout ça, mais j’ai essayé de faire abstraction pour tenter d’apprécier un minimum le roman et être objective tout du long.

Gir Online c’est un roman contemporain young adult qui nous présente Penny, jeune adolescente lycéenne complètement gaffeuse, passionnée de photographies qui fait des crises d’angoisse depuis qu’elle a eu un accident de voiture il y a un mois de cela. Les bourdes s’enchaînent, Penny n’en rate pas une. Jusqu’à ce que ses parents qui sont organisateurs de mariage soient invité à New-York pour leur travail, emmenant Penny et son meilleur ami Elliot avec eux. C’est là que les choses commencent à s’arranger, lorsqu’elle rencontre Noah.

Globalement, j’ai passé un bon moment. C’est très divertissant, et surtout ça se lit extrêmement vite. Je ne vais pas nier que Penny est l’héroïne stéréotypée : rousse, des taches de rousseur, complexée, maladroite, pas sûre d’elle même pour un sou, amoureuse du garçon populaire du lycée, son meilleur ami est homosexuel, sa meilleure amie est en fait une vraie peste… Cela m’a fait lever les yeux au ciel un nombre incalculable de fois, mais je pense que le style simple utilisé et les chapitres courts ont aidé à rendre le tout plus facile et agréable. J’ai largement préféré la partie à New-York que la partie à Brighton, puisque Penny apprend enfin à se faire confiance, elle cesse de se rabaisser sans cesse, elle parle de ses crises d’angoisse à Noah et il l’aide à y faire face. J’ai vu venir la révélation de la fin à 3000km, dès la scène de la rencontre entre Noah et Penny je m’en suis doutée, donc c’était loin d’être une surprise et je me suis même demandé pourquoi ça prenait autant de temps à venir dans le roman.

Je pense que c’est un bon roman pour les jeunes qui peuvent affronter les mêmes démons que Penny, qui se sentent un peu mal dans leur peau, ou tout simplement pour les fans de Zoe Sugg (car si je comprends bien, ce roman est inspiré de sa vie)… Personnellement je ne la connais pas en tant que Youtubeuse. En tout cas, j’ai passé un bon moment bien que tout soit « trop » tout le temps, trop cliché et trop poussé… mais je ne serais pas contre lire le second tome pour voir où tout cela va mener.

Un commentaire sur “Girl Online de Zoe Sugg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s