Rencontres

Livre Paris – 19 et 20/03/2016

Ce week-end se déroulait le salon du Livre de Paris, maintenant renommé Livre Paris, à la Porte de Versailles. Après maintes discussions sur les prix d’entrées, les refus d’accréditations pour les blogueurs et les réglementations concernant nos livres pour les dédicaces, j’ai trouvé que le salon s’était très bien déroulé malgré la foule !

SAMEDI

Merci les travaux du RER C, je me retrouve sans trains dans ma gare pour tout le week-end, et ce sont des voisines et amies qui m’emmènent samedi matin puisqu’elles se rendent elles aussi au salon, me voilà sauvée. Nous arrivons vers 11h, le temps de trouver une place de parking (la grosse galère !), nous rentrons vers 11h30. Je file à la dédicace de Robert Laffont où étaient présents C.J. Daugherty, Carina Rozenfeld, Victor Dixen et Cat Clarke. J’avais emmené Perdue et Retrouvée de cette dernière, que j’ai beaucoup aimé. On a pu discuter un peu parce qu’il n’y avait personne (tout le monde faisait la queue pour Victor Dixen), on a discuté du roman, de la Collection R qui ne m’a jamais déçue et elle était ravie de l’apprendre et de savoir qu’elle était donc publiée dans une très bonne collection, de mes auteurs favoris… Elle a pris le temps de discuter un peu avec chacun et n’a pas juste signé les livres. C’est toujours un plaisir de rencontrer ces auteurs !

Je file ensuite chez J’ai lu pour la dédicace de Sophie Jomain et là, il y a déjà beaucoup plus de monde. Je sympathise avec des gens dans la file et retrouve Lunarthemis dans la queue, que j’ai été ravie d’enfin rencontrer même si je ne m’attendais pas du tout à la voir ahah, c’est aussi ça les bonnes surprises du salon ! Je vois également Alexandra pendant que j’attends, que je retrouverais aussi plus tard dans la journée pour lui montrer mes achats… Je passe donc à Sophie Jomain et là surprise, je suis très intimidée (alors qu’en général je n’ai pas trop de mal à discuter avec les auteurs) et elle le ressent tout de suite. Du coup, pour briser la glace elle me prend dans ses bras ce qui, catastrophe, renverse son verre d’eau sur la table de dédicace… Du coup je me sens encore plus mal, mais on termine par en rire. On discute du Salon et du réglement qui nous a empêcher d’emmener nos livres, ce qui fait que je n’ai amené que le tome 1 des Etoiles de Noss Head alors que j’ai les trois premiers, on fait une petite photo et je laisse ma place à la personne suivante.

Ensuite, j’ai fait un peu le tour du Salon, j’ai craqué sur pas mal de stands mais j’avais prévu le coup et ça fait un moment que j’économise. La tentation est tellement forte dans ce type de salons… Je savais aussi que dimanche j’allais venir avec deux amies, donc j’avais prévu de tout acheter le samedi, histoire de n’être chargée qu’une seule journée.

Je file ensuite chez Pocket Jeunesse, vers 13h30 pour la dédicace de Stéphane Michaka qui commence à 14h. Je prends peur en voyant la file d’attente : des mètres et des mètres de queue, des gens assis par terre qui font tout le tour du stand. Je demande donc de l’aide à une jeune femme y qui travaille (merci à elle d’ailleurs), et elle essaye de me trouver une solution parce que les gens assis attendent en fait pour James Dashner qui dédicace à partir de 16h… Il y a une petite queue juste avant pour Stéphane Michaka et m’y emmène. Ça avance doucement, Stéphane Michaka prend le temps de discuter avec chacun, d’écouter les avis. Quand vient mon tour, comme je n’ai pas encore lu le livre on discute de la quatrième de couverture qu’il a lui-même rédigée et il me demande pourquoi ça m’a donné envie de lire le livre : parce que ça n’en révèle pas trop sur l’intrigue. Je repars donc avec ma dédicace et une petite photo.

Je traîne encore un peu, mais la foule est dense et ça devient difficile de circuler. Je vais donc à ma dédicace suivante : Cindy Van Wilder chez GulfStream. La queue n’avance pas vite, elle discute beaucoup (ce que je ne critique absolument pas). En passant le temps sur instagram, je vois que Viviane Moore dont j’ai acheté un roman le matin même, est en dédicace chez 10/18. Je demande donc aux jeunes filles derrière moi si elles peuvent me garder la place, et je file à l’autre stand. Viviane Moore est seule et attend les lecteurs, souriante. Elle me dédicace mon livre avec une magnifique écriture, et nous faisons une petite photo. Je vois Michel Moatti en dédicace à côté, qui attend lui aussi les lecteurs… Je suis assez déçue parce que j’ai acheté son livre Retour à Whitechapel récemment et j’ignorais qu’il était en dédicace, sinon je l’aurais amené.

Je retourne chez GulfStream, la queue n’a pas beaucoup avancée. Quand vient mon tour je discute avec Cindy Van Wilder du premier tome des Outrepasseurs, que j’ai enfin décidé d’acheter après l’avoir eu maintes fois en main… Cindy est adorable, très accessible et proche de ses lecteurs, j’ai adoré la rencontrer ! On fait une photo et je file. Première journée épuisante mais pleine d’émotions et de belles rencontres, et le dimanche est dans la même veine !

DIMANCHE

J’arrive cette fois-ci à l’ouverture. Ma première dédicace est à 10h30 donc j’en profite pour faire le tour des stands pendant qu’il n’y a encore personne dans les allées, je fais des photos, je circule librement : c’est le pied ! Puis je file chez Milady voir Camille Adler, elle a l’air d’être assez timide mais très douce et calme, on discute de ses romans que j’ai lu tous les deux, elle me dit qu’il y a beaucoup d’elle dans ses deux héroïnes. Elle me dédicace Rose soie, me donne une petite carte de visite, et me souhaite une bonne journée.

Je vais chez Robert Laffont et fait signer mon dernier tome de Night School à C.J. Daugherty. Elle se souvient de mon prénom et se rappelle que l’on avait discuté du dernier tome à Montreuil, parce que je ne l’avais toujours pas lu et que j’avais peur de le lire parce que cela voulait dire que c’était la fin de la série (j’ai un truc avec les fins de séries, ça me fait mal au coeur). Du coup on en a reparlé et elle m’a fait promettre que je l’aurais lu la prochaine fois qu’on se verrait. On a fait un selfie (que j’ai posté sur Instagram et qu’elle a reposté, elle m’a aussi suivi sur Insta ce que je trouve adorable ♥). Je continue ma petite visite, puis une fois que j’ai fait tout le tour du salon, je vais m’installer à l’entrée pour attendre mes deux amies qui doivent arriver vers 12h30. Une fois qu’elles sont arrivées on se dépêche pour aller chez Robert Laffont, Anastasia fait dédicacer Le Feu Secret à C.J. Daugherty et Carina Rozenfeld, et achète le deuxième tome de la Symphonie des Abysses qu’elle fait également signer. On fait ensuite un peu le tour des éditeurs qui les intéresse : Pocket Jeunesse, Albin Michel, Milady, l’Atalante, Pika éditions, Kurokawa, Harlequin… 

À 13h20, on s’installe pour faire la queue pour Benjamin Lacombe aux Editions Soleil. Sa dédicace commence à 14h mais il est généralement très demandé. On a toutes les trois un album à faire dédicacer et j’ai une autre dédicace sur la même plage horaire donc il vaut mieux que l’on ne passe pas trop tard. Quand vient notre tour, Anastasia fait illustrer Facéties de Chats, et Marine et moi l’album sur Marie-Antoinette. On est sage, on ne discute pas. C’est assez impressionnant de le voir réaliser aussi rapidement ce qu’on lui demande et avec tellement de talent. J’avais pensé lui demander de me dessiner un carlin, puisque c’est un chien qui revient assez souvent dans ses dessin, puis finalement j’ai demandé s’il pouvait me faire un golden retriever, la race de mon chien et il a accepté : le dessin est absolument magnifique.

Une fois qu’on a terminé avec Benjamin Lacombe, on se dirige de nouveau chez GulfStream pour voir Charlotte Bousquet. Elle est seule, personne d’autre à la dédicace mais il est déjà 15h30. Je sors donc mon livre Là où tombent les angesqu’elle dédicace avec plusieurs couleurs et des petits dessins. L’éditrice m’offre également une affiche 🙂 Les deux jours à piétiner commencent à se faire sentir et je dois encore rentrer chez moi avec les problèmes de RER, donc je décide de partir et de laisser Marine et Anastasia affronter la file d’attente pour James Dashner seules, au final elles n’ont attendu que 15 minutes et ont même pu faire une photo avec lui 😀 !

Bilan : j’ai passé deux jours formidables, j’ai fait des très belles rencontres, j’ai pu faire signer tout ce que j’avais prévu et même plus. J’ai acheté beaucoup de livres, mais uniquement des choses qui me faisaient très envie. Malgré les polémiques lancées par le salon, j’en garderai un excellent souvenir, comme chaque année  J’ai hâte d’aller dans les autres salons prévus en 2016, le salon du livre est vraiment un immense salon, peut-être un peu trop grand, ça brasse énormément de monde et l’ambiance n’est forcément pas la même que dans les petits salons, mais cela reste une très belle opportunité de rencontrer d’autres lecteurs, des auteurs et des illustrateurs qui nous sont chers.

Restez connectés sur la page facebook du blog, je vous prépare un petit concours (rien de spectaculaire, ne vous attendez pas à des livres) parce que j’ai pu récolter des petites choses pour vous 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s