Bilan

Bilan – Avril 2016

Pour commencer ce bilan, je vous souhaite à tous un excellent 1er mai et courage à ceux qui travaillent aujourd’hui. Je termine deux semaines de vacances aujourd’hui, retour au travail dès demain… je compatis avec toute la zone C. En avril j’ai donc lu 13 livres : 2 bande dessinées, 10 romans et un recueil de lettres.
Un seul coup de cœur pour moi en ce mois d’avril, mais globalement de très bonnes lectures. C’est parti :

Les gens heureux lisent et boivent du café Du fond de mon coeur, lettres à ses nièces Le Grand Méchant Renard

Les gens heureux et lisent du café d’Agnès Martin-Lugand est mon unique coup de cœur du mois, il nous raconte l’histoire de Diane qui a brusquement perdu son époux et sa fille dans un accident et qui a beaucoup de mal à s’en remettre. Elle décide alors de partir pour l’Irlande, pays que son mari voulait visiter. Elle s’y installe et rencontre son voisin désagréable qui ne la laissera pas insensible. Une très jolie histoire sur la reconstruction et le deuil.
Du fond de mon coeur est un recueil et lettres de Jane Austen, qui nous permet de nous replonger un peu plus dans l’univers de cette fabuleuse auteure. J’ai adoré ce livre, même si j’aurais aimé voir l’autre côté de l’échange avec les lettres écrites par ses nièces. Les petites récits de la fin qui témoignent de la relation qu’elle entretenait avec sa famille sont très touchants également.
Le grand méchant renard de Benjamin Renner est une bande dessinée hilarante sur un renard un peu crétin, incapable d’effrayer les animaux de la ferme voisine. Aidé d’un loup, il va voler trois œufs pour les faire éclore et manger les poussins… Sauf qu’il va s’y attacher et les élever comme ses propres enfants. Une BD adorable et très drôle.

La vie est facile, ne t'inquiète pas Zone Blanche (Cité 19, #2) Madame Doubtfire

Incapable de me détacher de l’histoire de Diane d’Agnès Martin-Lugand, j’ai lu la suite presque immédiatement : La vie est facile, ne t’inquiète pas. Malheureusement, j’ai trouvé cette suite légèrement en dessous du premier tome. J’ai trouvé que ce second tome était très sympathique mais pas forcément utile, la fin du premier aurait pu être une fin ouverte et nous laisser nous imaginer comment Diane avancerait…
Le deuxième tome de Cité 19 de Stéphane Michaka est par contre une réelle réussite, tout comme le premier tome. Le retournement de situation du premier tome est approfondi ici, je ne peux pas trop développé ce point puisqu’il vous gâcherait la surprise, mais tout prend sens. Je suis entièrement satisfaite de ma lecture, je ne me suis pas ennuyée une seconde et j’ai adoré Faustine et son évolution.
Madame Doubtfire ne m’était pas complètement inconnue puisque je connaissais l’adaptation cinématographique, j’ai trouvé que le livre, bien qu’il suive les mêmes idées et thèmes, restait moins drôle et beaucoup plus dans l’affrontement entre les parents et sur le thème du divorce et des conséquences sur les enfants.

L'homme idéal (en mieux) Just Juliette Colocs (et plus)

Le 20 et 21 avril se déroulait le Festival du Roman Féminin à Paris, et pour être un peu au courant des romans dont nous allions parler j’ai décidé de me procurer ces trois oeuvres puisque les auteures venaient au Festival.
L’homme idéal (en mieux) d’Angéla Morelli est une romance assez classique dans son déroulement, mais absolument hilarante! Pour avoir rencontré Angéla Morelli au Festival, je peux dire que l’on retrouve totalement son humour dans le roman et j’ai absolument adoré. C’est mignon, touchant, c’est bourré de petites références à des films, séries et livres, Samuel et Emilie sont touchants comme tout…
Just Juliette est une réécriture lointaine des fameux Roméo et Juliette, nappés de chocolat. J’ai beaucoup aimé cette romance même si je n’aurais pas été contre un petit approfondissement des personnages secondaires. Le roman se lit très facilement, les deux personnages principaux sont attachants et la romance s’installe en douceur…
Colocs (et plus) d’Emily Blaine est un roman que j’ai savouré pour apprécier les personnages principaux comme secondaires, l’histoire avance doucement pour nous permettre d’apprivoiser leurs caractères. Emily Blaine est une femme adorable et très drôle, j’ai adoré la rencontrer et discuter du roman avec elle. J’ai hâte de découvrir la suite, où les personnages secondaires sont cette fois-ci principaux.

Histoires Secrètes : la Reine et la Préférée (The Selection, #0.4, #2.6) La vierge & la putain Pour les beaux yeux d'un espion (Spy in the Ton, #2)

La Reine & La Favorite sont deux petites nouvelles qui nous permette de nous plonger de nouveau dans l’univers de la Sélection créé par Kiera Cass. Je me suis replongé dans cet univers avec plaisir, j’ai pu découvrir un peu plus en profondeur le personnage d’Amberly, devenue Reine et celui de Marlee après qu’elle ne soit tombée amoureuse d’un des gardes du palais. Si j’ai beaucoup aimé La Reine, j’ai un peu moins adhéré à La Favorite.
La vierge & la putain est un coffret comprenant deux bandes dessinées sur Elizabeth Ière et Marie Stuart, rien de nouveau au niveau de l’histoire mais un humour décalé et des illustrations aux traits marqués. J’ai beaucoup aimé les illustrations mais je n’ai pas adhéré à l’humour, c’est un choix osé que je respecte mais j’ai trouvé que cela n’allait pas avec l’histoire.
Pour les beaux yeux d’un espion d’Alyssa Alexander que j’ai obtenu au Festival du Roman Féminin, nous raconte l’histoire de Lilias Fairchild dont l’époux est décédé à Waterloo et d’Alistair Whitmore, espion qui enquête depuis que la femme dont il était amoureux a été assassinée. Les deux personnages viennent à s’associer et à enquêter ensemble, tout en entrant dans un jeu de séduction qui ne restera pas sans conséquences… Un bon roman même si j’ai bien senti que certaines choses n’étaient pas complètement abouties.

Forget Tomorrow (Forget Tomorrow, #1)

Dans Forget Tomorrow de Pintip Dunn, les jeunes reçoivent un souvenir de leur « eux » futur le jour de leur 17 ans, leur montrant un bout de leur avenir afin qu’ils ne perdent pas de temps à tenter des choses vainement. Mais le souvenir de Callie est inattendu : elle se voit en train de tuer sa petite sœur. Elle tente alors de s’enfuir, aidée de Logan, son ami d’enfance à qui elle n’a pourtant pas parlé depuis plus de cinq ans. Le résumé était très prometteur, le personnage de Callie est génial et l’univers créé est passionnant, mais j’ai trouvé que le livre était rempli de longueurs et je n’ai pas réussi à rester pleinement plongée dans ma lecture tout le long… malheureusement.

Mes achats d’avril :
– Sanditon de Jane Austen
– Le Sang des Dieux et des Rois de Eleanor Herman
– Winter de Marissa Meyer
– 13 à table #1
– Anna Karénine de Léon Tolstoï
– La vocation amoureuse de Nina Rowan
Mes lectures en cours : 
Les vies multiples d'Amory Clay Les garçons ne tricotent pas en public

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s