Chroniques Livres

Les Derniers Jours de Rabbit Hayes de Anna McPartlin

Chez Le Cherche Midi, février 2016.
20€00, 464 pages.
Ma note : ★★★★★

Quatrième de couverture :
Quand Mia, surnommée affectueusement Rabbit, entre en maison de repos, elle n’a plus que neuf jours à vivre. Tous ses proches sont présents à ses côtés pour la soutenir. Jack et Molly, ses parents, incapables de dire adieu à leur enfant, Davey et Grace, son frère et sa sœur, qui la considèrent toujours comme la petite dernière de la famille, Juliet, sa fille de 12 ans qu’elle élève seule, et enfin Marjorie, sa meilleure amie et confidente. Au fur et à mesure que les jours passent et que l’espoir de la sauver s’amenuise, sa famille et ses amis sont amenés à s’interroger sur leur vie et la manière dont ils vont continuer sans celle qui leur apporte tant.
Car, si Rabbit a elle-même perdu la bataille, celle-ci ne fait que commencer pour son entourage.

Mon avis :
Mia Hayes, surnommée Rabbit depuis toujours, vit ses derniers jours entourée de sa famille, de sa fille et des autres personnes proches d’elle. Prise en charge dans un centre de soins palliatifs, elle vit ces neuf jours en alternant les rencontres avec sa famille et les périodes d’inconscience qui la font plonger dans des rêves et des flashbacks auprès de Johnny, son amour de jeunesse et l’un de meilleurs amis de son frère. Cette alternance de présent et passé nous permet de plonger entièrement dans la vie de Rabbit et d’apprendre à la connaître très rapidement, de s’attacher à elle quand bien même elle n’apparaît pas dans tous les chapitres.

Un roman qui parle de cancer, des derniers jours d’une femme… Cela me semblait un sujet très difficile et délicat à traiter, mais Anna McPartlin l’a fait avec brio et beaucoup de délicatesse. J’ai vu quelques coups de cœur défiler sur internet et sur les blogs littéraires, mais je n’ai pas voulu porter trop d’attention à ce qui était dit : j’aime me faire mon propre avis. Le sujet abordé est très fort, et Anna McPartlin, grâce à son écriture très douce, nous fait rencontrer Rabbit à la fin de sa vie mais également dans sa jeunesse grâce aux flashbacks, nous avons l’impression de vivre sa vie entière à l’aide de ce seul roman. Et même si le sujet abordé est très triste, dur et m’a mis la boule au ventre à plusieurs reprises, il m’a aussi donné beaucoup d’espoir. Rabbit est entourée de tous ses proches qui font le nécessaire pour qu’elle s’en aille dans les meilleures conditions possibles, ils se serrent tous les coudes jusqu’au bout et même après son décès. C’est une famille forte, soudée, aux personnages très différents mais tous très attachants et importants pour l’histoire. Chacun a sa propre relation avec Rabbit et les scènes d’adieux sont déchirantes.

Je recommande vraiment ce livre pour toutes les émotions qu’il m’a fait traverser, pour la magnifique écriture d’Anna McPartlin que j’ai hâte de redécouvrir dans ses autres romans, pour le personnage de Rabbit qui tient bon et se bat malgré tout jusqu’à la dernière page et pour tout l’espoir qui naît de ce roman. C’est un très beau coup de cœur.

Un commentaire sur “Les Derniers Jours de Rabbit Hayes de Anna McPartlin

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s