Bilan

Bilan : Janvier 2017

Janvier ne va pas tarder à s’achever, il est temps de faire un petit bilan de mes lectures. J’ai beaucoup lu de bande-dessinées, comics, des albums jeunesse et des mangas en ce premier mois de l’année : j’ai quelques soucis de santé et j’avais besoin de sortir un peu la tête des romans et de faire des lectures « rapides », j’ai donc fait travaillé un peu mon abonnement à ma médiathèque pour découvrir quelques ouvrages conseillés par mes professeurs et d’autres m’ont été prêtés par des amies de promo. J’ai donc lu 23 livres, un beau score pour le mois !

Les Liaisons dangereuses Premières neiges sur Pondichéry La voix secrète

Mon année 2017 a commencé avec la lecture, ou plutôt l’écoute, d’un classique : Les liaisons dangereuses. Découvrir plus de classiques fait partie de mes résolutions 2017 et grâce à l’application gratuite Audiobooks, j’ai pu découvrir ce roman épistolaire certes un peu long parfois mais passionnant.
Premières neiges sur Pondychéry de Hubert Haddad est un roman magnifique publié aux éditions Zulma, qui raconte l’histoire de Hochez Meintzel, virtuose du violon qui accepte de se rendre en Inde du Sud pour un festival de musique où il est invité. Il quitte donc Jérusalem avec la bonne intention de ne pas y retourner. Un concours de circonstances vont l’amener à se souvenir de scènes de son passé, à faire des rencontres qui elles-même vont nous raconter des histoires… Un roman d’une grande beauté et douceur.
La voix secrète de Michaël Mention est un gros coup de coeur, vous pouvez retrouver ma chronique ici.

Pax et le petit soldat Aujourd'hui dans le désordre Never Never saison 3

Pax et le petit soldat est un roman jeunesse écrit par Sara Pennypacker et illustré par Jon Klassen qui m’a transportée. Vous pouvez découvrir ma chronique ici.
Aujourd’hui dans le désordre de Guillaume Rihs avait une quatrième de couverture plutôt alléchante : Louise, jeune femme d’une trentaine d’années, ne voyage pas parce qu’elle tient une boutique. Elle décide donc d’ouvrir la porte de son appartement aux voyageurs de passage pour les loger et découvrir leur histoire. Une tempête de neige va alors éclater et ils se retrouveront tous bloqués chez elle. Malheureusement, j’ai trouvé que l’histoire prenait beaucoup de temps à démarrer et je n’ai pas adhéré au style de l’auteur… Je l’ai terminé rapidement pour connaître la fin, mais j’ai été assez déçue.
Never Never, troisième et dernier tome, de Colleen Hoover et Tarryn Fisher. Le premier tome était un coup de coeur, j’avais été un peu moins emballée par le second tome mais j’avais hâte de découvrir le fin mot de l’histoire. Et même si j’ai été ravie de retrouver Charlie et Silas, j’ai été un peu déçue de l’explication donnée à leur perte de mémoire, c’était un peu trop facile et sans réelle explication plausible… Une bonne conclusion tout de même, même si je m’attendais à autre chose.

283731 9962528 Le Bois dormait

Je continue doucement ma découverte d’albums jeunesse pour pouvoir en conseiller un maximum en librairie, qu’il s’agisse de classiques ou non. De la petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête était très drôle, j’ai beaucoup aimé. J’ai un peu moins apprécié Cornebidouille, les illustrations n’étaient pas trop à mon goût. Le bois dormait de Rebecca Dautremer est autant pour les enfants que pour les adultes tant les dessins sont magnifiques. Cette réécriture de La belle au bois dormant est absolument splendide et toute douce.

Mon tout-petit C'est pas ma faute Chemin perdu

Mon Tout-Petit de Jo Weaver est un petit coup de cœur, les illustrations en noir et blanc sont magnifiques et racontent l’histoire d’une maman ours et de son petit, qui découvre la vie à la sortie du terrier et de la période d’hibernation. C’est pas ma faute est un album très drôle qui m’a été prêté par une camarade de promo, Clarisse, où un petit garçon se trouve plein d’excuses loufoques pour expliquer à sa maman pourquoi il se met les doigts dans le nez, pourquoi il tape du pied, pourquoi il met des miettes partout quand il mange… Chemin perdu est une bande dessinée de Aurélie Fléchais : trois enfants qui pensent prendre un raccourci pour gagner une chasse au trésor vont se retrouver au cœur d’une forêt et vivre des aventures plus fantastiques les unes que les autres…

Love is in the air Axolot (Axolot, #3)  Orange, tome 5 (Orange, #5)

Greenwitch Village est un premier tome d’une série de bandes-dessinées que l’on pourrait comparer à une comédie romantique, une jeune hôtesse de l’air s’installe dans un immeuble et va charmer tous ses voisins, ou presque. En effet, l’un d’eux ne supporte plus ses fêtes à répétitions, sa musique et son comportement, mais va finir par tomber sous son charme. Un second tome devrait suivre d’autres habitants de l’immeuble. Une très jolie découverte grâce à Clarisse ! Axolot, troisième volume, sous la direction de Patrick Baud, regroupe encore une fois des tas de petites histoires insolites illustrées par plusieurs dessinateurs. L’idéal pour découvrir de nouveaux artistes. Le cinquième volume de Orange de Ichigo Takano était une très jolie conclusion à la série, j’ai eu du mal à m’y mettre parce que j’avais peur de quitter les personnages mais je suis finalement ravie de la fin.

Beauté, Tome 1 : Désirs exaucés Daytripper Le noir

Le premier volume de Beauté est une réécriture/caricature de conte très drôle : Beauté s’appelle en fait Morue, à force de nettoyer du poisson, leur odeur a imprégné sa peau. Elle n’est vraiment pas jolie et personne ne l’aime, à part sa mère. Elle fait alors un souhait en sauvant une fée, celle que les autres la voit belle. Elle va alors déclencher des émeutes, faire tomber un prince sous son charme mais cela va se retourner contre elle… Un humour décalé que j’ai beaucoup aimé ! Daytripper nous a été conseillé en cours de BD, et raconte l’histoire du même homme, s’il était mort à des âges différents. J’ai trouvé cela un peu répétitif parfois et j’ai eu du mal avec le style d’illustration, mais l’idée était très originale. Le noir est un album jeunesse écrit par Lemony Snicket et illustré par Jon Klassen qui nous raconte l’histoire d’un petit garçon qui a peur du noir. Le noir va alors lui parler et lui expliquer que sans lui, il y a plein de choses que l’on apprécierait beaucoup moins et qu’il n’y a donc pas de raison d’avoir peur… Un très joli album avec de très beaux contrastes.

Quartier lointain, Tome 1 Quartier lointain, Tome 2

Quartier lointain se déroule en 1998 et alors qu’un homme cadre d’entreprise, Hiroshi, prend le train pour rentrer chez lui à Tokyo, après avoir bu quelques verres de trop, et se retrouve par erreur dans le village où il a grandit. Il rend alors visite au cimetière où est enterrée sa mère et s’endort quelques minutes, mais à son réveil, il est redevenu un adolescent de 14 ans et a la possibilité de revivre toute sa jeunesse, de retrouver ses camarades de classe et sa famille, tout en ayant gardé ses souvenirs d’adulte. Hiroshi va alors tenter de réécrire son passé, et son avenir. Une jolie découverte même si j’ai trouvé certains passages assez longuet et eu un peu de mal à m’attacher au personnage d’Hiroshi.

Je veux mon chapeau 17450959 22045728

Je continue ma découverte du travail de Jon Klassen après avoir vu ses illustrations dans les romans Coeur de Loup et Pax et le petit soldat avec des albums jeunesse : Je veux mon chapeauCe n’est pas mon chapeau qui sont les deux premiers tomes d’une trilogie et Extra doux. Les albums sur le chapeau sont très drôles et mettent en scène des animaux alors que Extra doux met en scène une petite fille et une boîte magique remplie de laine… De très jolis albums.

Culottées (Culottées, #2) Le Château des étoiles 1869 : La Conquête de l'espace - Vol.1 (Le Château des Etoiles, #1)

Le deuxième tome de Culottées de Pénélope Bagieu est enfin sorti et c’est encore une fois un coup de cœur. Comme pour le premier volume, on retrouve ici les histoires de femmes qui ont pris en main leur destin et cassé les codes. Toujours avec de l’humour, Pénélope Bagieu nous raconte leurs histoires avec beaucoup de talent.
Le premier volume du Château des étoiles était une très belle lecture, surtout pour les illustrations très douces mais très colorées. À la fin du 19ème siècle, Marie Dulac, scientifique, s’élève en montgolfière pour atteindre l’éther… mais elle ne survivra pas au vol. C’est son mari et son fils, Séraphin, qui vont tenter de poursuivre ses recherches quand, un an plus tard, ils reçoivent une lettre mystérieuse faisant allusion au carnet de Marie. Une bande-dessinée qui mêle histoire, fantastique et science.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s