Chroniques Livres

Arena 13 #1 de Joseph Delaney

Chez Bayard, novembre 2015, 400 pages.
Disponible en Livre de Poche Jeunesse.
Ma note : ★★★★☆

Quatrième de couverture :
Les temps sont funestes pour l’humanité, qui a presque disparue de la Terre, vaincue par des machines douées de conscience. Les derniers humains vivent confinés dans le pays de Midgard, entouré par une infranchissable barrière de brouillard. Au-delà, personne ne sait précisément ce qu’est devenu le monde, car celui qui ose la franchir, disparaît à jamais, ou devient fou. Gindeen, la seule ville du pays, est réputée pour ses arènes, où toute la journée se succèdent des combats. Là, dans une citadelle, vit une sinistre créature Hob – il n’est pas humain – qui exerce une tyrannie sanglante sur la population. Doué de multiples vies, et capable de changer d’apparence à volonté, Hob enlève des femmes qu’il laisse exangues, provoque au combat des guerriers obligés de relever le défi et les tue…
Un jour, Leif, un jeune garçon, va trouver Tyron, l’un des entraîneurs les plus réputés, et l’implore de se charger de sa formation, car il veut combattre dans la célèbre Arena 13 et espère vaincre Hob. Tyron, qui se fait habituellement payer très cher ses services, hésite longuement. Mais, séduit par la détermination du garçon, il finit par accepter de le prendre à l’essai, et gratuitement… Leif, qui n’a que l’expérience de combat de bâtons – dans lequel il excelle, s’installe donc chez Tyron où il entame son « apprentissage ». Il y fait la connaissance des deux autres disciples du maître : Deinon et Palm. Si le premier est plutôt avenant, Palm lui témoigne une hostilité immédiate, et le traite en rival….

Mon avis :
Nouvelle découverte pour moi, puisque je découvre Joseph Delaney dans un tout nouveau genre. Après avoir lu le premier tome de l’Epouvanteur qui fait partie des grands titres jeunesse, j’avais hâte de me plonger dans cette nouvelle saga. Les thèmes des gladiateurs, des combats et de la mythologie m’attiraient énormément et je n’ai pas été déçue !

Le roman nous présente Leif, un jeune garçon débrouillard dont le rêve est de combattre dans l’Arena 13, l’arène la plus dangereuse de Gindeen. Après avoir gagné un ticket qui lui promet la meilleure des formations, il traverse le pays à pied pour partir à la rencontre de Tyron, un entraîneur qui d’abord refuse de le prendre en charge, puis finalement revient sur sa décision et va le prendre sous son aile. Le début de l’entraînement se déroule bien, mais Leif n’est pas le seul dans la maison… On découvre les deux autres apprentis de Tyron : Deinon et Palm, l’un est plutôt timide et effacé, il est même assez mauvais en combat, alors que l’autre est ambitieux, prétentieux et prêt à tout pour réussir, aidé par son riche père. Mais Tyron a également une fille, qui de par son sexe n’a pas le droit de combattre alors qu’il s’agit de son plus grand rêve… Elle embarquera Leif dans quelques affaires qui ne seront pas sans conséquences.

Un premier tome efficace, original et séduisant qui nous présente un tout nouvel univers. Oubliez L’Epouvanteur, nous en sommes bien loin ! Arena 13 est un roman pour adolescent, mais les thèmes abordés sont violents et sombres, mais grâce à l’écriture de Joseph Delaney, l’ambiance ne devient ni pesante ni étouffante. Les personnages sont attachants, la mythologie est riche (nous ne sommes pas dans une copie de la Rome antique, mais Joseph Delaney s’en inspire clairement pour construire ses légendes), les descriptions des combats et des entraînements sont très visuelles et nous permettent de comprendre pleinement les mouvements effectués… J’ai été transportée par cette lecture et j’ai hâte de lire le deuxième tome !

Un commentaire sur “Arena 13 #1 de Joseph Delaney

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s