Chroniques Livres

Ad Astra de Mihachi Kagano

Lien Amazon : Ad Astra #1
Lien Goodreads : Ad Astra #1
Éditeur : Ki-oon
Prix :
★★★★☆
Résumé tome 1 :
Sicile, 241 avant J.-C. Après deux décennies de conflit avec Rome, l’armée carthaginoise menée par Hamilcar Barca doit concéder la défaite. Son fils, Hannibal, a six ans quand il assiste à cette bataille. Mise en déroute, Carthage doit un tribut astronomique au vainqueur, et l’enfant assiste à l’humiliation des siens. mais le jeune Hannibal refuse l’échec : alors qu’il n’a encore que 27 ans, il décide de déchaîner son peuple contre Rome. Commence alors l’affrontement exceptionnel d’un des plus grands tacticiens militaires de l’histoire et de son alter ego romain, le génie stratégique Scipion l’Africain. Traversée des Alpes à dos d’éléphant, ballet mortel d’escarmouches et de pillages dans les plaines d’Italie, stratagèmes guerriers inouïs et batailles parmi les plus sanglantes de mémoire d’homme…
Mon avis :
Histoire de vous expliquer un petit peu, je ne lis pas de mangas. Mais quand je dis que je n’en lis pas, c’est que je n’en lis JA-MAIS. J’ai deux amies qui adorent ça (coucou Marine et Anastasia !) mais c’est un genre qui ne m’a jamais vraiment attiré. J’avais lu la série Mad Chase (qui n’a que 5 tomes) quand j’ai séjourné chez elles, j’avais bien aimé mais ce n’était pas non plus un méga coup de coeur qui m’aurait fait changer de bord. Du coup, j’essaye de me tourner vers ce genre petit à petit, mais avec des mangas historiques. J’ai commencé avec les deux premiers tomes de la série Cesare de Fuyumi Soryo parce que les Borgia et moi, on vit une grande histoire d’amour et que ces mangas étaient recommandés par le magazine Historia qui est vraiment un magazine génial dans lequel on apprend beaucoup de choses, tout ça tout ça…
BREF. Du coup, j’ai tenté avec Ad Astra, dans la « même veine » que Cesare et chez le même éditeur. Déjà, j’ai adoré les dessins. C’est le truc qui me bloque le plus avec les mangas, je trouve que les dessins sont parfois trop enfantins et j’ai du mal à rentrer entièrement dans l’histoire mais ici, c’est tout le contraire, on est presque dans la même « qualité » qu’une BD.
L’histoire en elle-même a parfois quelques longueurs, avec les batailles, les stratégies politiques… Mais le personnage d’Hannibal est extrêmement charismatique et je pense que c’est une période très intéressante de l’histoire, peu étudiée à l’école/en cours et qui mériterait que l’on s’y intéresse un peu plus. En tout cas, je continuerai la série avec plaisir !