Rencontres

30 mars 2015 – Rencontre avec Diana Gabaldon

Me revoilà en ce beau matin pour vous raconter la rencontre avec Diana Gabaldon, qui avait lieue hier à la fnac de Bercy Village à partir de 18h.
Je suis donc arrivée vers 14h30 à la fnac (oui, je sais, c’est très tôt…) accompagnée de Marion, j’étais allée au cinéma voir deux films et du coup je me suis dit qu’autant attendre sur place et être bien placée pour la rencontre. On a tourné un peu dans le magasin jusqu’à 15h15, puis Marion est partie pour aller en cours (que je séchais, mouahahahah!).
Je monte donc au premier étage, le forum de la Fnac et découvre une dizaine de personnes présentes seulement. J’avoue avoir été surprise, mais nous étions en semaine et les gens allaient sûrement arriver après le travail. Sur place, Clara de la page Outlander Actus France qui discute avec plusieurs fans. J’en ai profité pour écouter d’une oreille distraite (ce qui m’a quand même valu un spoiler énorme sur la fin de la série, merci…) tout en continuant à lire Of Poseidon de Anna Banks sur ma liseuse.
Les gens sont arrivés petit à petit, beaucoup ont du rester debout parce que les sièges étaient tous occupés. J’ai pu discuter avec Ann et Mélissa, installées à côté de moi, c’était très chouette de vous parler les filles !
Puis 18h approche, une femme (probablement l’organisatrice de l’événement de chez J’ai Lu ou de chez la fnac) déplace les deux sièges prévus pour la rencontre, enlève les micros et installe la table pour les dédicaces… Ça sent le roussi.
À 18h, elle nous annonce que Diana est là, et que la rencontre va être en fait une rencontre privée avec quelques privilégiés (donc des blogueurs, deux gagnantes de concours, et des sites…). Je suis extrêmement déçue. J’aurais adoré pouvoir l’entendre parler de sa saga et entendre son avis sur la série. Ok, on peut trouver tout ça dans ses interviews sur internet ou sur Youtube, mais quand on s’attend à une rencontre, à pouvoir entendre de petites anecdotes, la déception est grande, croyez-moi.
Donc on attend. Longtemps. Que les gens choisis terminent leur rencontre (ouais, on rageait bien de l’autre côté).
Vers 18h30, la madame-gérante-jesaispastrop revient et nous prévient que la dédicace va bientôt commencer, qu’il faudra arriver dans un sens vers la table et repartir par tel endroit. Et puis c’est tout, elle s’en va. À nous de nous démerder. Donc forcément, des gens arrivés tard qui s’étaient mis dans les allées se sont retrouvés en début de file pour la dédicace alors que des gens attendait depuis 12h30 ! Personne n’était là pour vérifier que tout se passait bien, que personne ne faisait un malaise ou quoi (avec des événements comme ça, on ne sait jamais…).
Puis Diana arrive, elle reste debout devant la table pour que tout le monde puisse la prendre en photo, elle est très souriante, très calme. J’oublie tous les petits défauts de cette rencontre direct en la voyant. Puis elle s’installe, nous signalant que nous pourrons faire des photos pendant qu’elle est en train de signer. Les premiers à passer font signer énormément de livres (puisqu’il n’y avait pas de limite), du coup ça prend un peu de temps à démarrer et à trouver son rythme. Puis c’est parti, les gens passent, la photographient, se prennent en photo avec Diana puis repartent après quelques mots. Elle reste souriante tout du long et discute avec tout le monde !
Dans la file, j’ai sympathisé avec Emmanuelle et Myriam du blog et de la chaîne Un jour, un livre que je suis depuis un petit moment, donc j’étais vraiment contente de pouvoir discuter avec elle.
Puis vient mon tour, je lui tend mes deux premier tomes, et lui montre comment s’écrit mon prénom sur le badge que nous ont donné les filles de la page Outlander France (pratique ce p’tit truc !). Si j’avais su qu’il n’y avait pas de limite, j’aurai amené les quatre tomes, mais on ne sait jamais avec les dédicaces… Je suis déjà contente d’avoir pensé à en emmener deux ! Puis nous faisons une photo, et je repars après l’avoir remerciée d’être venue.
Et voilà, c’est terminé. Trois heures et demi d’attente pour une rencontre d’une minute, mais ça valait le coup ! Je suis quand même déçue de ne pas avoir pu assister à une rencontre, comme cela était prévu, mais très contente d’avoir pu avoir deux dédicaces !