Conventions

Convention Rebels Spartacus II par People Conventions

Ce week-end, 19 et 20 septembre 2015, j’ai eu la chance de pouvoir assister à la deuxième édition de la convention Rebels Spartacus organisée par People Convention. Pourquoi je parle de chance ? Parce que j’ai gagné mon pass suite à un concours qu’ils organisaient sur Instagram, tout comme j’avais gagné mon pass pour la première édition. Il faut croire que Spartacus me porte chance ! Mon amie Marine, qui avait aussi participé au concours, a elle aussi gagné son pass, ce qui était encore plus génial parce que nous avons passé le week-end ensemble.

Parmi les invités : Liam McIntyre (Spartacus), Dan Feuerriegel (Agron), Peter Mensah (Oenomaus), Viva Bianca (Illithyia), Dustin Clare (Gannicus), Nick Tarabay (Ashur), Shane Rangi (Dagan) et Gwendoline Taylor (Sybil).

Nous sommes donc arrivées un peu en avance samedi matin pour retirer nos pass. Comme je prévois d’aller à la RingCon début novembre, je n’avais pas acheté beaucoup d’extras : seulement un photoshoot et un autographe avec Viva Bianca. C’était elle qui me tentait le plus Illithyia étant mon personnage préféré dans la série, j’ai adoré la détester ! Si j’avais eu les sous, j’aurai pris des photos avec chaque acteurs mais certains étaient déjà présents à la première édition donc je n’avais pas trop de regrets.
Samedi, la journée a commencée avec la cérémonie d’ouverture, puis le panel de Shane Rangi et Nick Tarabay. Et on peut dire que ça a commencé fort. Ils étaient tous les deux très en forme, ils ne sont pas restés sur la scène et ont préféré déambuler dans la salle, entre les rangées, parler avec les gens eux même sans l’intermédiaire de l’animateur Ico. J’ai rarement vu un panel aussi drôle ! Leur amitié dans la série les a clairement rapprochés, et on a appris plus tard que cela faisait plusieurs années qu’ils ne s’étaient pas vu, donc ils en profitaient pour rattraper le temps perdu !
Ensuite, les animations habituelles d’une convention ont permis de passer un peu le temps, j’ai rencontré des gens super également. L’ambiance était très familiale contrairement à la FairyTales 3 organisée en juin dernier par Xivents où c’était clairement la folie, là, tout se passait dans les temps, pas de bagarre, pas de bousculade. Tout s’est fait dans le respect des acteurs et je pense que c’est aussi ça qui fait que j’aime autant la série : le tempérament des fans. C’est un public beaucoup plus adulte et ça se ressent aussi lors des questions posées pendant les panels.
Marine et moi avons ensuite pu faire notre photo avec Viva, et comme nous passions parmi les derniers de la file j’ai pu discuter un peu avec elle : c’est une femme adorable ! Rien à voir avec son personnage. Elle est très douce, posée, calme… Rien d’une psychopathe ahah ! J’ai donc parlé d’Illithyia, que c’était mon personnage préféré et elle a eu l’air vraiment touchée que je lui dise ça ♥
Puis nous avons eu un quizz entre fans dans la grande salle, un fan posait une question et repartait avec un chèque cadeau de 10€ à dépenser comme il le souhaitait, et celui qui répondait gagnait un autographe, une photo ou un meet & greet avec un acteur. Marine a posé une question et a gagné un chèque, j’ai répondu à une question et j’ai gagné un autographe de Peter Mensah 🙂 elle m’a ensuite donné son chèque cadeau parce qu’elle n’avait pas assez pour acheter quoi que ce soit, du coup j’ai craqué pour une photo avec Nick Tarabay que j’ai prise dans l’après-midi.
Le panel de l’après-midi était celui de Dustin Clare et Peter Mensah, tous les deux beaucoup plus reservés que Nick et Shane, mais on a appris des petites choses sympathiques. Par exemple, Peter a eu le droit de garder son fouet, qu’il a ramené le lendemain pour les photoshoots, et Dustin a gardé le glaive en bois que Gannicus reçoit à la fin du préquel quand il est enfin libre, ainsi que d’autres petits accessoires. Dustin nous a aussi parlé de son film, Sunday, qui était en vente en DVD à la boutique.
Puis la séance d’autographes. Malheureusement, Marine n’a pas pu m’accompagner donc elle m’a attendue à la sortie. J’ai d’abord fait celui de Peter, qui m’a dit que c’était sa toute première convention Spartacus et donc la première fois qu’il se réunissait avec des fans comme ça, qu’il ressentait la passion pour cette série et qu’il était vraiment très touché. À la base, il ne devait être présent que le samedi mais a décidé de revenir le dimanche, ce qui prouve bien qu’il a apprécié notre compagnie 😉 Puis j’ai fait celui de Viva, celui que j’attendais tout particulièrement même si j’avais peur de ne pas savoir quoi lui dire… Au moment où je suis arrivée dans sa file, elle est partie de la salle pour aller se changer parce qu’elle mourrait de chaud et ne se sentait pas bien, mais elle est revenue et à repris les autographes comme si de rien n’était, adorable et souriante. Je suis passée et elle m’a reconnue du photoshoot, me redemandant mon prénom « Aude », elle a regardé son petit ami en disant que les prénoms français étaient magnifiques et c’est là qu’on a commencé à discuter, parce que moi je n’aime pas du tout mon prénom (forcément ahah !). C’était vraiment adorable comme discussion.
Fin du samedi ! Bien fatigant, je n’avais rien de prévu pour le dimanche du coup, ça allait être bien plus reposant.
Le dimanche matin, nous sommes aussi arrivées en avance et nous avons passé la journée avec Laetitia. Le panel du matin était avec Viva et Gwendoline, qui nous ont avoué que si elles avaient pu jouer un rôle masculin dans la série, elles auraient joué Gannicus et Oenomaus. Gwendoline nous a parlé de sa carrière d’actrice et Viva de ses projets de carrière. C’était très posé comme panel, je pense qu’elles étaient assez crevées après la soirée du samedi soir !
Puis la journée est passée doucement, mais bien trop rapidement quand même à mon goût… J’ai rencontré des gens passionnés, qui ne jugent absolument pas les fans qui achètent des pass de conventions, on se comprend puisqu’on est tous réunis pour la même chose. J’ai aussi pu rencontrer Catty qui me suit (et que je suis) sur Instagram parce que l’on a subit la même opération chirurgicale récemment et ça nous a permis d’en discuter un peu. Marine a également fait sa photo avec Dan 🙂
Le panel de l’après-midi était celui de Dan et Liam. Et Liam était déchaîné, je pense que Nick a déteint sur lui ! Il roulait par terre sur scène, se cachait derrière les rideaux, courrait dans la salle pendant que Dan essayait de calmer le jeu. C’était super !
Dans l’après-midi, Marine et venue nous voir avec Laetitia et nous a chuchoté que Nick et Shane étaient planqués au fond de la salle à faire des selfie, qu’il fallait y aller discrètement si on en voulait un. Assis derrière les chaises du dernier rang, on faisait la queue hyper calmement, tous sages. J’ai rarement vu une aussi bonne ambiance. Les acteurs avaient l’air de s’éclater, à faire des selfies plus fous les uns que les autres. Alors quand Nick a lu ma coque de portable qui disait « Always be rouself unless you can be a unicorn, then always be a unicorn » il m’a dit qu’il connaissait la même mais avec Batman, mais qu’une licorne c’était largement mieux et Shane a décidé de faire la licorne sur le selfie :’-D ils sont fous !
Je trouve ça particulièrement cool que les garde du corps aient laissé la chose se faire. Ils nous demandaient juste de partir quand la photo étaient faite, pour éviter qu’une foule se créée autour des acteurs et que la chose ne soit plus gérable… Tout comme les organisateurs de la convention, puisque pour une photo il faut normalement payer… Mais là, même les membres du staff venaient faire leur photo, c’était très bon enfant !
Et puis la journée s’est terminée avec le panel général, tous les acteurs. On a appris tellement de choses, c’est difficile de tout retranscrire ici. C’était surtout des anecdotes de tournage. Les garçons ont répondu à la même question que les filles, s’ils devaient être un personnage féminin, lequel seraient-ils ? Et ils ont tous répondu Crixus, pour nous faire rire forcément. Viva nous a raconté le tournage de la scène de sexe avec Andy dans la première saison, qu’elle avait duré 12 heures et qu’à la fin ils n’en pouvaient plus et riaient pour un rien. Nick nous a raconté que Craig Parker, en dégainant son épée, faisait un bruitage ressemblant à « FLAF ! »… Que des petites choses qui font qu’on se sent encore plus proches de la série maintenant 🙂
Je n’ai malheureusement pas pu assister à la cérémonie de clôture, parce que Marine devait prendre son train et le programme avait pris du retard… Je l’ai accompagnée mais je n’ai apparemment pas raté grand chose. Si une troisième édition a lieu, je ferai tout mon possible pour m’y rendre !
Publicités
Séries TV

Les séries TV commencées en août 2015

Le mois d’août se termine demain, il est temps pour moi de faire un petit bilan niveau séries comme niveau livres. J’ai une nouvelle fois commencé de nouvelles séries, profitant des vacances et de la pause estivale de celles que je suis habituellement pour regarder celles qui me faisaient envie. Je vous les présente dans cet article.
Encore une fois, n’hésitez pas à m’ajouter sur Bétaséries si vous avez un compte et vous voulez suivre un peu mon actualité à ce niveau 😉 Pour ceux qui ne connaissent pas, Bétaséries permet de noter les séries que l’on suit et de noter dès que l’on a regardé un épisode. On reçoit une notification dès qu’un épisode est sorti et il existe une application pour smartphone. Cela permet de savoir un peu où on en est quand on regarde beaucoup de séries, c’est très pratique.
Zoo (2015)
Et si, après tout ce que l’homme a fait subir aux animaux, ces derniers décidaient que c’en était assez et se rebellaient ? C’est le pitch de cette série, où une équipe est formée pour essayer de comprendre le changement dans le comportement de nos amis les bêtes et pourquoi ils s’en prennent aux hommes, qu’est-ce qui a pu déclencher ça. La saison est en cours de diffusion, et j’aime particulièrement les personnages. Ils viennent de milieux différents, de pays différents, n’ont pas le même but dans cette recherche de vérité et apportent tous quelque chose à la série. C’est une vraie team. On ne cesse de passer d’une ville à l’autre et parfois même d’un continent à un autre, comme l’Afrique, l’Europe et l’Amérique… Et j’aime particulièrement le réalisme de la série, surtout que tout ce qui concerne les animaux me touche particulièrement… Après tout, ils pourraient très bien décider qu’il est temps d’en finir avec les humains 😉
Empire (2015)
Conseillé par une amie de promo, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre. Finalement, j’ai regardé la saison en deux jours… (oups). Empire, ça parle de Licious Lyon, à la tête d’une maison de production à qui l’on diagnostique une maladie neurodégénérative et qui doit décider auquel de ses trois fils son entreprise va revenir… Mais c’est sans compter sur Cookie, la mère de ses fils et son ancienne compagne qui sort de prison et qui veut récupérer sa place au sein de la boîte. Cette série est absolument addictive, on enchaîne les épisodes sans même s’en rendre compte. Les musique sont géniales (alors que je ne suis pas tellement fan de hip-hop à la base), les personnages sont géniaux, le scénario fantastique… Il n’y a rien à changer ! J’ai hâte de découvrir la saison 2 et ce que nous réserve la famille Lyon.
Tut (2015)

Une minisérie de trois épisodes d’environ 1h30 chacun, sur le plus jeune pharaon a avoir régné sur l’Egypte ancienne, Toutankhamon. Le pitch avait de quoi séduire, et pour trois épisodes je me suis laissée tenter. Le casting n’était pas non plus déplaisant puisque l’on retrouve le génialissime Ben Kingsley et Nonso Anozie (Game of Thrones, Zoo). Mais je n’ai pas réussi à me plonger dans l’histoire. J’ai regardé les trois épisodes sans réussir à être vraiment concentrée… Les décors sont sublimes, les costumes bien réussis, les acteurs sont bons, mais j’ai trouvé le scénario un peu bancal. Certaines scènes sont longues, d’autres clichés et le tout reste quand même très prévisible et n’a rien de très original, les dialogues sont également un peu plats… Je n’ai pas été convaincue, mais je suis quand même contente de voir que la télévision se porte sur des sujets tels que l’Egypte, qui je trouve ne sont pas assez exploités.
Ripper Street (2012)

Une de mes amies est fan, mais je n’avais pas commencé parce que trop de séries en cours. Puis j’ai appris que Jonas Armstrong (Robin Hood de la BBC) et Matthew Lewis (Neville dans Harry Potter) allaient jouer dans la nouvelle saison… J’ai pris ça comme un signe du destin et je me suis enfin lancée. Je n’ai qu’un regret : ne pas avoir commencé plus tôt. Ripper Street se déroule au 19ème siècle, à Londres, et nous suivons une équipe de policiers traumatisés par leur expérience avec Jack l’éventreur. Je n’ai vu que les premiers épisodes pour l’instant, mais je peux déjà dire que cette série est un coup de coeur. Les décors, la musique (très ressemblante à celle du Sherlock Holmes de Guy Ritchie), les costumes et surtout les acteurs (nondidiouuuu)… Cette série n’a aucun défaut! J’adore cette époque de l’histoire britannique, et les épisodes sont plus passionnants les uns que les autres. Jetez vous sur cette série !
Séries TV

Les séries TV commencées en juillet 2015

Nouveau type d’article sur le blog, puisque je vais vous parler des séries que j’ai commencé à regarder en juillet ! Qui dit vacances, dit plus de temps, dit j’en profite pour commencer les séries qui me faisaient de l’œil.

N’hésitez pas à m’ajouter sur Bétaséries si vous avez un compte et vous voulez suivre un peu mon actualité séries 😉 Pour ceux qui ne connaissent pas, Bétaséries permet de noter les séries que l’on suit et de noter dès que l’on a regardé un épisode. On reçoit une notification dès qu’un épisode est sorti, et il existe une application pour smartphone… Cela permet de savoir un peu où on en est quand on regarde beaucoup de séries, c’est très pratique. Il y a aussi une partie avec les films pour noter les films vus/que l’on veut voir.

How to get away with Murder(2014)
J’ai commencé cette série avec la diffusion de M6, alors d’accord, ça a commencé le 30 juin mais on va dire que j’ai vu la majorité de la série en juillet. J’en avais tellement entendu parler que je ne pouvais pas passer à côté. J’attends encore de voir les trois derniers épisodes (le premier qui me spoile terminera en pâtée pour chat), et franchement cette série est complètement dingue. L’histoire, c’est celle d’Annalise, brillante avocate, qui engagent certains de ses étudiants. Chaque épisode couvre une enquête + une intrigue couvre la saison entière. Viola Davis, pour ne citer qu’elle, est juste brillante ! Cette série n’est faite que de rebondissements, de retournements de situations, de trahison… Je n’aime pas trop les séries sur les avocats en général, mais celle-ci est tellement originale, impossible de ne pas accrocher. Dès le premier épisode, on est happé par les flashbacks pour tenter de savoir ce qu’il s’est passé cette fameuse nuit du feu de joie sur le campus… Un régal !

Jane the Virgin (2014)
Je n’avais entendu parler de cette série uniquement par des amies de promo qui m’avaient dit que c’était hilarant et que je devais à tout prix m’y mettre. C’est maintenant chose faite ! Et je ne regrette absolument pas. Jane the Virgin, c’est l’histoire de Jane, jeune femme qui attend le mariage pour coucher avec l’homme de sa vie, mais qui se retrouve inséminée par erreur lors d’un rendez-vous chez le gynécologue… et il se trouve que le donneur de sperm n’est autre qu’un de ses ex. C’est tourné un peu à la façon des télénovelas, puisque Jane, sa mère et sa grand-mères en sont fan, et j’ai trouvé ça vraiment très drôle avec la voix off qui se fait parfois les même réflexions que nous ! Les personnages sont tous géniaux, entre Jane, sa famille, Raphael et sa femme psychopathe Petra qui elle-même à un passé qui vient tout chambouler… Et quelle fin de saison ! La suite, viiiiite !
Si vous cherchez de quoi vous distraire, aucun doute, cette série est pour vous !
The Outcast (2015)

La BBC + une minisérie en costumes ? Count me in ! Et puis deux épisodes, c’est regardé en une après-midi, je n’ai même pas regardé de quoi ça parlait avant de me lancer. On suit donc Lewis, à l’âge d’un petit garçon puis à l’âge d’un adolescent, traumatisé par la mort de sa mère et un père qu’il ne connaît pas puisqu’il était parti faire la guerre. J’ai trouvé cette minisérie extrêmement touchante et la performance de George MacKay très impressionnante ! Cette minisérie aborde des sujets très lourds, comme le deuil, le sexe, l’amour, la guerre, la maltraitance, la mutilation… Le tout réalisé avec beaucoup de talent et des images magnifiques. Petit bonus également, le fait de retrouver Jessica Brown Findlay, Sybil de Downton Abbeyqui semble devenir une adepte des projets d’époques. La BBC ne me déçoit jamais, ses miniséries sont des valeurs sûres que je vous recommande vivement.
The Leftovers (2014)

Recommandée encore une fois par une amie de promo, j’ai regardé les premiers épisodes sans savoir dans quoi je me lançais. La première pensée que j’ai eu c’est « Mais c’est un remake des 4400 ? »… Je me suis aussi dit « Quel casting de dingue ! », enfin bref. En effet, dans le monde entier, à un moment précis, des milliers de personnes ont disparues en une seconde, et ne sont pas revenues. Dans les premiers épisodes de la série, nous suivons donc ceux qui sont restés, les familles, les enfants, les amis de ces disparus, qui tentent de vivre avec leur chagrin ou leur colère. Je ne sais pas du tout comment cela va évoluer, mais j’aime beaucoup le mystère qui règne sur cet événement et cette disparition, j’ai hâte d’en savoir un peu plus. C’est encore mieux puisqu’il va y avoir une saison deux donc on peut s’attendre à avoir de vraies réponses et de vrais développements des personnages. En tout cas, si vous aimez Lost, vous ne devriez pas être déçus !