Bilan

Mon top 10 de 2017 !

Bonjour ! Je profite de ce premier post de l’année 2018 pour vous souhaiter une excellente année, qu’elle vous apporte bonheur, santé, un peu d’argent (parce que bon, on a beau dire, ça sert toujours), et surtout beaucoup de belles lectures ! Je n’ai pas été aussi présente sur le blog en 2017 que j’aurais aimé l’être, mais je vais essayer de reprendre un rythme régulier, et surtout de reprendre les chroniques ! 🙂

En 2017, après avoir noté toutes mes lectures dans mon petit bullet journal, j’ai calculé mes petites statistiques : j’ai lu 302 livres tous genres confondus (je compte les romans, les mangas, les bandes-dessinées, les albums jeunesse… vraiment tout !) ce qui me fait un total de 49 648 pages ! Vais-je atteindre les 50 000 pages en 2018 ? 😀 Je pense privilégier les romans cette année. C’est pourquoi j’ai fixé mon challenge Goodreads à 250, contre 280 l’année dernière. On verra bien ce que cela donnera 😉

Pour fêter cette nouvelle année, j’ai eu envie de vous faire un petit post récapitulatif de mes lectures favorites de 2017 : les dix lectures qui m’ont profondément marquée.

Couverture Pax et le petit soldatPax et le petit soldat de Sara Pennypacker et Jon Klassen (Gallimard jeunesse)
Un roman jeunesse que l’on peut lire dès 10 ans. Alors que son père s’engage et va partir en guerre, Peter est obligée d’abandonner Pax, son renard. Il va devoir s’installer chez son grand-père et il est hors de question qu’il emmène le petit animal avec lui. Mais Peter a élevé Pax depuis qu’il n’était qu’un tout petit renardeau : c’est devenu son meilleur ami. Dès le lendemain, Peter se rend compte de son erreur et fugue, incapable de vivre sans Pax et de le laisser seul dans la nature. Le jeune garçon comme le renard vont chacun vivre une aventure, nous offrant leurs différents points de vue sur leurs vies, sur le rapport à la nature, le lien qui unie un enfant et un animal. Un magnifique roman, au début particulièrement triste, mais qui nous raconte une belle histoire d’amitié !

The Curse de Marie Rutkoski (Lumen éditions)
Kestrel est la fille du plus célèbre général d’un empire conquérant. Elle doit faire un choix : se marier ou s’enrôler dans l’armée. Mais Kestrel n’est pas prête à prendre une décision aussi importante pour le moment, alors qu’elle n’a que dix-sept ans. Elle parvient à obtenir un sursis pour mieux prendre sa décision… mais rien ne va se passer comme prévu puisqu’elle va croiser le chemin de Arin, un esclave qu’elle va acheter au marché bien plus cher que le prix auquel il aurait dû être vendu. Intriguée, elle va tenter de percer les secrets du jeune homme, qui est aussi bon menteur qu’elle. Un roman à la couverture bien trompeuse, qui nous parle de conflits politiques, de manipulation, d’esprits aiguisés, de mensonges et de vérité… un premier tome haletant !

La ferme du bout du monde de Sarah Vaughan (Préludes)
Dans les Cornouailles, une ferme au sommet d’une falaise est le témoin de la vie d’une famille depuis trois générations… En 1943, une adolescente va tomber amoureuse pour la toute première fois d’un jeune homme qui a trouvé refuge dans la ferme pour se protéger de la guerre et des bombardements qui frappe l’Angleterre. En 2014, une femme découvre que son mari la trompe, est au bord du burn-out et plaque tout pour retourner dans la ferme familiale. Des secrets de famille, une histoire d’amour cachée, des mensonges et des regrets… Une histoire à deux époques, dont les personnages finiront par se croiser. Un roman magnifique !

Couverture InséparablesInséparables de Sarah Crossan (Rageot éditeur)
Grace et Tippi sont deux soeurs siamoises, adolescentes. Elles n’ont jamais été à l’école, n’ont jamais eu de vrais amis, mais elles comptent l’une sur l’autre et c’est entièrement suffisant face au regard des autres, les critiques, les questions et le jugement incessant des inconnus. Du moins, pour l’instant… Car pour la première fois de leur vie, elles vont aller au lycée et rencontrer des personnes de leur âge qui ont eux aussi des caractéristiques un peu bizarres. Les choses vont encore plus se compliquer quand Grace va tomber amoureuse… La force de ce livre, c’est bien sûr l’écriture de Sarah Crossan qui écrit en vers libres et nous transporte dans son univers avec une facilité déconcertante. Un livre qui m’a brisé le cœur mais que chacun devrait lire.

Bergères Guerrières #1 de Jonathan Garnier et Amélie Fléchais (Glénat BD)
Cela fait dix ans que les hommes du village sont partis pour la Grande Guerre. Depuis, les femmes ont dû apprendre à se défendre et à subvenir à leurs besoins. Elles ont ainsi formé l’ordre prestigieux des Bergères Guerrières, un ordre que Molly rêve de rejoindre avec son mouton Barbe-Noire. Molly va donc rejoindre l’entraînement pour tenter de devenir une Bergère Guerrière, mais de nombreuses épreuves l’attendent. Une histoire à la fois drôle, adorable et pleine d’aventures, portée par les magnifiques illustrations d’Amélie Fléchais !

Couverture Mon amie AdèleMon amie Adèle de Sarah Pinborough (Préludes)
Pour Louise, mère célibataire, commencer un nouvel emploi s’offre à elle comme un nouveau départ. Pour fêter ça, elle va dans un bar et embrasse un homme. Mais les choses se compliquent quand le lendemain, elle se rend compte que cet homme est son nouveau patron et qu’il est marié. De fil en aiguilles, Louise va entretenir une liaison avec cet homme mais également devenir amie avec son épouse, qu’elle trouve fragile et étrangement solitaire… Raconté du point de vue des deux femmes, Mon amie Adèle nous entraîne dans une relation totalement malsaine qui nous retourne totalement le cerveau. Nous sommes incapables de dire qui ment, qui manipule l’autre… Et la fin vaut le détour !

Couverture La salle de balLa salle de bal de Anna Hope (Gallimard)
1911. Ella, une jeune femme qui travaille depuis l’enfance dans une filature, se retrouve internée dans l’asile de Sharston dans le Yorkshire, parce qu’elle a brisé une vitre après un accès de colère. Sans vraiment comprendre pourquoi, elle est enfermée et va devoir se faire aux codes du lieu, le règlement et rencontrer les autres pensionnaires. Dans ce même asile, on rencontre également John, perdu dans ses souvenirs et dépressif depuis qu’il a perdu sa femme et sa fille. Les deux personnages vont se rencontrer à un bal, organisé par le docteur Fuller, bien décidé à comprendre le fonctionnement de la folie, des faibles d’esprits et fasciné par l’eugénisme. Un roman fascinant, enrichissant et une belle rencontre entre deux personnages qui n’ont rien en commun.

Couverture Lait et mielmilk & honey de Rupi Kaur (Andrew McNeel Publishing, disponible en français chez Charleston)
Un recueil de courts poèmes en prose, qui parle de femmes, de survie, d’amour, de blessures… À travers son écriture, Rupi Kaur nous parle des épreuves que peut traverser une femme : la violence, les abus sexuels, les ruptures, la perte… mais également des choses plus positives comme l’amour et la féminité. Un recueil divisé en quatre chapitres, avec des illustrations. Un ouvrage qui porte à réfléchir, qui m’a beaucoup émue et qui a été une véritable découverte pour moi qui ne lit jamais de poésie.

 
Couverture Le chardon et le tartan, tome 4 : Les tambours de l'automneOutlander #4 : Les tambours de l’automne de Diana Gabaldon (J’ai lu)
Nous sommes en 1767. Jamie et Claire embarquent pour le Nouveau Monde pour fuir l’oppression anglaise, mais échouent en Caroline du Nord. La révolution se prépare doucement, l’Amérique est proche de son Indépendance. Claire et Jamie vont devoir se trouver une place sur ce nouveau continent, pendant que Brianna, restée coincée eu XXème siècle, cherche à les retrouver et à comprendre au mieux ses origines. Un tome de plus de 1000 pages, qui pourrait contenir plusieurs tomes tellement il se passe de choses dans ce roman. Des voyages, de nouveaux personnages, des retrouvailles, et le tout porté par des héros que nous aimons toujours autant suivre. Ce quatrième tome est mon préféré de la saga pour le moment !

 

Couverture Feuillets de cuivreFeuillets de cuivre de Fabien Clavel (Libretto)
Cet ouvrage débute en 1872 à Paris. Une prostituée est retrouvée dans une ruelle, assassinée. Son corps est mutilé et ce n’est que le premier meurtre d’une longue série… Sous forme de feuilletons, nous allons suivre plusieurs enquêtes, menées par le personnage atypique de Ragon : un homme brisé, solitaire, obèse, mais avec une culture littéraire impressionnante qui lui permet de résoudre n’importe quel crime. Les pages défilent et nous offrent plusieurs enquêtes, des victimes, du mystère, beaucoup de références et de clins d’œil, le tout servi par une écriture magistrale. Un très bon roman policier, une lecture fabuleuse dans un univers riche, baigné de littérature et saupoudré d’une légère dose de steampunk, de fantastique et de gothique. Un mélange des genres qui fonctionne à merveille, ça a été un énorme coup de cœur !

Bilan

TOP 10 – Mes lectures de 2015

L’année 2015 se termine et je vous propose de revenir sur mes dix lectures favorites. Il a été difficile de faire un choix, j’en suis à 200 livres (tous genres confondus) lus cette année, mais certains titres sont largement sortis du lot 🙂
Le Parfum
Le Parfum de Patrick Süskind
Une excellente lecture, un classique que je regrette de ne pas avoir lu plus tôt tant j’ai ressenti de choses pendant que je le découvrais. L’écriture est vraiment le point fort de ce roman qui connaît quelques longueurs et une irrégularité dans le rythme, mais Patrick Süskind a un talent fou pour nous faire ressentir les même choses que son personnage principal. On sent les odeurs comme Grenouille, on devient presque accro à toutes ces descriptions.
The Strange and Beautiful Sorrows of Ava Lavender
The Strange and Beautiful Sorrows of Ava Lavender de Leslye Walton
Ava Lavender est une jeune fille avec des ailes, mais qui ignore pourquoi elle est née ainsi. Ce roman, c’est l’histoire de sa vie et des différentes femmes de sa vie : sa grand-mère, sa mère, puis enfin sa propre histoire. C’est une histoire toute douce, très touchante et très originale qui a le mérite de sortir des sentiers battus et de nous faire ressentir des tas d’émotions.
Far From the Madding Crowd
Far From The Madding Crowd de Thomas Hardy
Je classe définitivement Thomas Hardy dans mes auteurs favoris. Sa plume est sensible est délicate, poétique et cruelle. Ce roman a le mérite de bien se terminer, contrairement à d’autres qu’il a pu écrire, mais je me suis directement attachée aux personnages et à l’époque qu’il décrit. Un auteur dont on parle beaucoup trop peu à mon goût et qui mériterait beaucoup plus de reconnaissance quant à son talent avec les mots.
Harry Potter illustré
Harry Potter à l’école des sorciers de J.K. Rowling et Jim Kay
Je ne pense pas avoir besoin de présenter ce premier tome des aventures Harry Potter. En plus de revivre les premières histoire du sorcier, on a droit à de merveilleuses et splendides illustrations qui nous font nous replonger dans le monde de J.K. Rowling et de Poudlard. Un vrai bijou que tous les fans de Harry Potter devraient posséder.
The Book of Ivy
The Book of Ivy de Amy Engel
Au premier abord, ce roman semble ne rien avoir de bien différents des autres dystopies sorties ces dernières années en Young Adult. Et pourtant, The Book of Ivy est une vraie découverte qui nous permet de nous plonger dans l’aspect plus psychologique de la dystopie et dans la vie d’une héroïne qui se retrouve face à des choix difficiles à prendre. Mon seul regret : ne pas avoir déjà acheté la suite pour enfin découvrir où va nous emmener l’auteure.
Ma raison de vivre
Ma Raison de Vivre de Rebecca Donovan
Ma Raison de Vivre c’est l’histoire d’Emma qui fait face à des violences domestiques. Elle est maltraitée par sa tante, qui la déteste de tout son être. Emma refuse donc de s’attacher à quiconque, et n’attend qu’une chose : entrer à la fac et fuir cette maison. C’est un roman poignant et fort, Emma est une héroïne que je n’ai pas toujours compris mais qui est extrêmement bien développée et la fin est absolument affreuse, il me faut lire la suite rapidement !
The White Queen
The White Queen de Philippa Gregory
Philippa Gregory est une valeur sûre, elle écrit divinement bien et nous permet de revivre certains éléments de l’histoire anglaise. Ici, dans The White Queen, nous suivons Elizabeth Grey et sa rencontre avec Edward V. C’est une véritable héroïne, une femme forte qui ne doute pas de ses idées et de son pouvoir. Une petite touche de fantastique permet également d’ajouter un petit plus à ce roman, qui même sans ça aurait été merveilleux.
Emma
Emma 1/5 de Kaoru Mori
C’est le premier vrai manga qui me fait autant accrocher à l’histoire et autant m’attacher aux personnages. Ce premier intégral est composé de deux volumes et nous montre la vie d’Emma, une jeune femme de chambre timide et sensible. Cette histoire, en plus de se tenir pendant l’époque victorienne de l’Angleterre, est faite d’illustrations extrêmement détaillées et sublimes et de personnages attachants et géniaux.
La Princesse Mécanique
The Infernal Devices #3, La Princesse Mécanique de Cassandra Clare
Ce troisième tome estune excellente fin à ce préquel. Il m’a tiraillé, je n’ai pas su deviner où Cassandra Clare voulait nous emmener et j’ai douté jusqu’à la fin. Tessa est un personnage incroyable, et le trio Tessa/Jem/Will fonctionne à merveille. La fin du tome, parce que c’était la fin de ces personnages et la fin de cette trilogie, m’a brisée le cœur et j’espère sincèrement pouvoir les retrouver dans d’autres de ses romans.
Le Voyage
Outlander #3, Le Voyage de Diana Gabaldon
Un troisième tome riche en émotions, qui ne manque pas de me plonger un peu plus dans mon obsession pour Outlander. Ce tome-ci nous entraîne vingt ans plus tard et m’a fait vivre des moments de doute, de passion, de tristesse. On passe par toutes les émotions possibles, Diana Gabaldon nous entraîne au fil des pages et nous la suivons avec plaisir. Le roman porte également bien son nom puisque nous traversons plusieurs continents.