Chroniques Livres

Les Tudors de Liliane Crété

Chez les éditions du Chêne, mars 2015.
240 pages, 35€.
Ma note : ★★★★★

Quatrième de couverture :
On ne présente plus cette célèbre famille royale à la réputation sulfureuse, ayant régné sur l’Angleterre entre 1485 et 1603. La légende romantique qui l’accompagne ne l’aurait-elle pas emporté sur les faits ? Cette question trouvera réponse dans ce beau livre qui retrace les événements marquants du règne de cette grande dynastie. Illustrations, témoignages et documents vous feront découvrir l’univers de la famille Tudor, véritable incarnation du pouvoir anglo-saxon au XVIe siècle.

Mon avis :
Ce livre saura ravir les fans de cette période de l’histoire anglaise, comme moi, tout comme les personnes qui souhaitent la découvrir plus en détails. Liliané Crété est historienne et a le don de nous plonger dans l’univers des Tudors avec talent, son écriture est très facile d’accès et très fluide. J’ai toujours un peu peur de me plonger dans la lecture d’un beau livre comme celui-ci, parce qu’en général (ou du moins, ceux que j’ai pu rencontrer jusqu’à maintenant) l’écriture est lourde, remplie d’informations et difficile à aborder. Quel plaisir de découvrir que ce n’est pas le cas ici !

Nous voilà donc plongé en Angleterre, sous le règne de Henry VII jusqu’à celui d’Elizabeth I. J’ai particulièrement apprécié les chapitres sur Henry VII et Edward VII qui sont en général oubliés face à Henry VIII et Elizabeth I. J’ai aussi beaucoup aimé que l’on parle de leurs conseillers, qui ont une place importante à côté du monarque et que l’on ne soupçonne pas forcément. En plus de parler de l’aspect politique de cette période et de cette fameuse dynastie des Tudors, on parle également des habitudes de l’époque, comme la nourriture, la mode, les sports, la culture, la religion… On peut se faire une véritable idée de la vie sous les Tudors.

Ce livre est également illustré par de nombreuses photographies, et non pas seulement les tableaux  et portraits vus et revus lorsque l’on parle de ces monarques.
Pour résumer je conseille ce livre très complet et très beau, qui reste très facile à lire et assez court.

Chroniques Livres

The White Queen de Philippa Gregory

Éditeur : Simon & Schuster
Note : ★★★★☆
Résumé :
1464. L’Angleterre se déchire. La maison d’York, avec à sa tête le roi Edouard IV, s’oppose à la maison de Lancastre, qui souhaite lui reprendre le trône.
Le jeune roi fait alors la connaissance d’Elisabeth Woodville, veuve et mère de deux garçons. Séduit par son extrême beauté, il l’épouse en secret.
Richard Neville, comte de Warwick, cousin et principal conseiller du roi, réprouve cette union qui contrecarre ses desseins politiques. Il voit de plus son influence décroître au profit des proches d’Elisabeth. Neville passe alors à l’ennemi et rejoint la maison de Lancastre.
Dévoilant un épisode historique méconnu, Philippa Gregory met en scène une héroïne inoubliable au milieu de la tourmente, prête à tout pour l’honneur des siens.
Mon avis :
Quel plaisir de retrouver la plume de Philippa Gregory ! Je connaissais l’histoire de cette saga par la série The White Queen, qui reprend les quatre premiers tomes, mais je ne pouvais pas passer à côté de cette lecture. Ce premier tome ce focalise uniquement sur Elizabeth Grey et sa rencontre avec Edward, le roi. Le livre, bien sûr, est beaucoup plus détaillé que la série et c’est avec un plaisir immense que j’ai retrouvé ce couple et tous ces personnages et que j’ai pu en apprendre un peu plus sur cette période de l’histoire, bien que le tout soit romancé.
Elizabeth est un personnage que j’adore, déjà quand la série j’avais beaucoup aimé cette femme forte, prête à tout pour défendre sa famille, son époux, son roi… Edward est présenté sous un nouveau jour dans le roman, c’est un guerrier infidèle, mais son amour pour Elizabeth est réel et il ne cesse de revenir vers elle. L’aspect fantastique de ce roman, avec les références à la déesse Mélusina apporte un peu de mystère à l’histoire et un côté magique qui la rend d’autant plus appréciable.
Ce roman est bourré de rebondissements, de retournements de situations, de batailles, de sentiments. On ne s’ennuie pas une seconde et c’est une excellente chose ! Les chapitres s’enchaînent à une rapidité folle et on ne cesse d’espérer pour un dénouement heureux. L’écriture de Philippa Gregory, est une nouvelle fois le grand point fort de ce roman. Vivement ma lecture de Red Queen, le second tome !
P.S. : Disponible en français chez archipoche !