Chroniques Livres

Sur ordre de Dieu de Jon Krakauer

Chez les Presses de la Cité, Septembre 2018, 475 pages.
Ma note : ★★

Quatrième de couverture :
Utah. Une petite ville plantée dans le sillage de Salt Lake City, le fief de l’Église mormone. Le 24 juillet 1984, Allen Lafferty, mormon pratiquant, rentre chez lui après sa journée de travail, dans la maison qu’il habite avec sa jeune épouse et leur bébé de quinze mois. Quand il pousse la porte, l’horreur l’attend : Brenda et sa petite fille ont été sauvagement égorgées. En un instant, Allen est convaincu qu’il connaît les coupables. Et pour cause, ce sont ses frères.
À la barre des mois plus tard, Ron et Dan Lafferty ne nieront pas les faits. Pas plus qu’ils n’exprimeront le moindre remords. Les deux Lafferty sont des prophètes, Dieu parle à travers eux, il leur chuchote ses ordres. Pour eux, l’État n’existe pas. L’école ? Une machination. La médecine ? Un charlatanisme. Ron et Dan Lafferty ont quitté le giron des mormons pour embrasser une foi chrétienne radicale, dont l’un des piliers n’est autre que la polygamie. Et Brenda Lafferty avait commis l’erreur d’y être opposée…
Revenant sur les grandes heures de la fondation de la religion mormone et l’épineux dossier des sectes transfuges qu’elle a fait naître dans ses rangs, le maître de la narrative non fiction interroge les ressorts du fanatisme religieux et exhume l’une des affaires criminelles les plus retentissantes de l’histoire américaine des dernières décennies.

Mon avis :
Je remercie les éditions Les Presses de la Cité et Netgalley France qui m’ont permis cette lecture. Je me suis penchée sur ce nouvel ouvrage de Jon Krakauer en gardant un excellent souvenir de ma lecture de Into the Wild, qui avait été un coup de cœur à l’époque et dont l’adaptation reste un de mes films préférés aujourd’hui. La lecture de Sur ordre de Dieu a pourtant été en demi-teinte et même si elle m’a appris énormément de choses sur la communauté mormone, elle ne s’est pas avérée aussi exceptionnelle que Into the Wild.

Ce livre, qui combine les codes d’un essai, d’un témoignage et d’un récit, nous relate tout d’abord un fait divers, celui de la famille Lafferty. Alors que Allen rentre chez lui après une journée de travail, il découvre le corps de sa femme et de sa petite fille de quinze mois, toutes les deux mortes dans des conditions assez violentes. L’enquête révélera que c’est en fait les frères d’Allen qui sont les responsables, et que celui qui a porté les coups de couteau a été « guidé par Dieu ». C’est sur ce fait que débute le livre, nous relatant alors d’autres faits et récits du même acabit ailleurs aux Etats-Unis, tout en revenant régulièrement à ce point de départ.

Sur ordre de Dieu a le mérite de nous faire découvrir les fondements de la religion mormone qui compte près de 13 millions de membre dans le monde. Tout au long de son ouvrage, Jon Krakauer va s’intéresser à la violence religieuse et à l’extrémisme dans la religion mormone. La vision donnée des mormons demeure assez négative, puisqu’elle est associée à la violence tout au long du livre, et Jon Krakauer s’intéresse longuement au mariage plural, quelque chose qui est très éloigné de mes idéaux et j’ai eu du mal à adhérer aux témoignages. Cependant même si la religion mormone est une religion patriarcale fermement enracinée dans les traditions de l’ancien testament, aucun jugement personnel n’est émis, Jon Krakauer ne fait d’émettre des faits, relater et retranscrire des événements d’enquête ou des procédures judiciaires, citer des textes de références afin de tenter de comprendre ce qui a pu pousser à ces choix et ces comportements.

Je pense tout simplement que je ne suis pas assez familière avec le genre et que je m’attendais à autre chose en attaquant la lecture, à quelque chose de plus rythmé et de moins factuel. Les nombreuses citations et références à d’autres récits et textes m’ont beaucoup ralentie pendant ma lecture et j’ai ressenti de nombreuses longueurs. Les références à la religion mormone m’ont cependant énormément intéressée et je pense réellement que cet ouvrage pourra en intéresser beaucoup parmi vous, d’autant plus que Jon Krakauer à une écriture très facile d’accès et les chapitres courts permettent réellement de ne pas se perdre et de garder le fil des événements relatés. Cet ouvrage n’était donc pas totalement pour moi, mais je suis ravie de l’avoir lu et d’en ressortir avec des connaissances supplémentaires.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s